single.php

Abus de confiance : Marielle de Sarnez réplique et porte plainte contre Sophie Montel (FN)

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Le journal Le Parisien révèle ce mardi qu'une enquête a été ouverte pour "abus de confiance" sur des soupçons d'emplois fictifs visant notamment une collaboratrice de Marielle de Sarnez au Parlement européen. La nouvelle ministre a répliqué en saisissant la justice.

Thumbnail

Après l'affaire Ferrand, voilà une autre mauvaise nouvelle pour le gouvernement. Selon Le Parisien, le parquet de Paris a ouvert, le 22 mars, une enquête préliminaire pour "abus de confiance" sur des soupçons d'emplois fictifs, visant des assistants d'eurodéputés.

Une enquête qui a été ouverte suite à une dénonciation par Sophie Montel, députée européenne FN, qui avait demandé à la justice de se saisir du cas de 19 eurodéputés de droite, de gauche et d'écologistes. Une liste parmi laquelle figure Marielle de Sarnez, nommée ministre des Affaires européennes dans le premier gouvernement Édouard Philippe.

Il est reprochée à l'assistante de Marielle de Sarnez, comme aux collaborateurs de la vingtaine d'eurodéputés dénoncés par le parti d'extrême-droite, de travailler pour le parti au niveau national plutôt qu'au Parlement européen. Les mêmes soupçons, donc, que ceux qui pèsent sur les eurodéputés FN, dont Marine Le Pen, visés par une enquête similaire.

La ministre Marielle de Sarnez s'est défendu dans un communiqué. Elle assure que le contrat de travail de son assistante parlementaire a été, "comme celui de tous ses assistants, validé et approuvé par le Parlement européen, encadré par des règles européennes bien plus strictes que les règle sen vigueur en France". Elle ajoute que le travail en question "a été accompagné de rapports d'activité réguliers et consultables".

Dans la matinée, Marielle de Sarnez a par ailleurs annoncé son intention de porter plainte contre Sophie Montel.

L'info en continu
03H
01H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/