7 Mélenchon pour conclure une campagne de ferveur populaire

 7 Mélenchon pour conclure une campagne de ferveur populaire
Pour son dernier meeting à Dijon avant le premier tour de la présidentielle, Mélenchon compte utiliser six hologrammes © CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Pour son dernier meeting, le candidat de la France Insoumise compte utiliser six hologrammes. Un ultime moyen d’expliquer, aux quatre coins de la France, comment il entend gouverner s’il est élu président.

Même si sa dynamique électorale semble s’essouffler un peu ces derniers-temps, Mélenchon souhaite à nouveau frapper les esprits, lors de son ultime meeting à Dijon, ce mardi. Un hologramme ne suffit plus, il entend cette fois-ci en utiliser … six ! Autant d’avatars pour couvrir aussi Nantes, Montpellier, Grenoble, Nancy, Nantes, Clermont-Ferrand et Le Port (La Réunion). Son équipe de campagne mise sur une fréquentation totale de plus de 30 000 personnes.    

Le 5 février dernier, la campagne présidentielle de Mélenchon s’était sentie pousser des ailes. Grâce à l’utilisation d’un hologramme, le candidat à la présidentielle avait réussi à tenir un meeting à Lyon et à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Franc succès pour la France Insoumise. En jonglant entre réussite technique, ferveur populaire et succès médiatique, le candidat à l"Elysée a su se placer dans le carré de tête du premier tour de la présidentielle, selon les sondages.

Frapper une dernière fois les esprits

Allier technologie et politique est loin de déstabiliser Jean-Luc Mélenchon, bien au contraire. Comme il le théorise volontiers, la technicité doit pouvoir se mettre au service de son allocation. "C'est son dernier grand discours, donc ce sera quelque chose de très dynamique, qui donne de l'élan pour la fin de campagne", explique Charlotte Girard, co-responsable de "l’Avenir en commun", le programme de La France insoumise.

Avec l’aide de ses six avatars, Mélenchon désire résumer les grands points de son programme et "dira quelques mots sur la manière dont il entend gouverner le pays", précise son directeur de campagne, Manuel Bompard. Il doit notamment donner des détails sur la nouvelle organisation des pouvoirs, mais aussi dévoiler les premières grandes mesures qui seront mises en place.

"Nous sommes le nombre, c’est notre principale force", déclarait Mélenchon à plusieurs reprises lors d’un meeting à Brest en février dernier. Avec 6 hologrammes ce mardi, il ne déroge pas à la règle.

 

Alexandra SEGOND

Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio