Propos racistes à l'AN : "Il faut mettre la sanction la plus lourde", demande Erwan Balanant

Propos polémiques de Grégoire de Fournas à l'AN : Erwan Balanant, député Modem du Finistère, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 4 novembre 2022 dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

racisme polémique bourdin assemblée nationale
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : La polémique a explosé, le 3 novembre 2022, à l’Assemblée Nationale. Grégoire de Fournas, député Rassemblement National, a crié des propos jugés racistes, potentiellement à l’encontre de son collègue qui avait alors la parole, Carlos Martens Bilongo. Une réunion, en vue d’une possible sanction pour racisme, se tiendra vendredi 4 novembre 2022.

 

Parlons Vrai chez Bourdin : "J’ai entendu ‘retourne en Afrique’"

La retranscription officielle des huissiers de l’Assemblée Nationale, dévoilée dans la nuit du 3 au 4 novembre 2022, écrit que les propos n’ont pas été "retourne en Afrique" mais "qu’il retourne en Afrique". Le député se défend et déclare qu’il parlait du bateau dont il était question dans l’intervention. "Moi, j’ai entendu ‘retourne en Afrique’", déclare de son côté Erwan Balanant. Néanmoins, "je fais confiance au compte-rendu", souligne le député MoDem du Finistère. "Qu’il retourne en Afrique, au singulier, c’est ce qui a été retenu."

 

Propos de Grégoire de Fournas : "C’est tout simplement du racisme"

Une précision qui, pour le député MoDem, ne change pas grand-chose. Si le "il" faisait référence au député, c’est "très grave, ce serait du racisme caractérisé". Si le "il" faisait référence au bateau, "ça reste très grave, et ça reste aussi du racisme", détaille-t-il. "Dans les deux cas, c’est extrêmement grave, préoccupant, odieux, parce qu’on n’a pas à tenir ce genre de propos au sein de l’hémicycle." Ni même "dans la vie publique politique ou dans la vie publique traditionnelle", précise le député du Finistère. "C’est tout simplement du racisme."

De plus, "quand on relit le moment où ça a été dit, les propos n’étaient plus du tout sur le bateau". Pour Erwan Balanant, "ça conforte la thèse qu’il s’adressait directement au député, à notre collègue. À qui j’adresse d’ailleurs tout mon soutien".

 

Erwan Balanant : "Je crois que c’est un député qui tient des propos racistes, qui a une vision raciste de la société"

Tandis que la polémique enflait, le député Grégoire de Fournas a supprimé plusieurs tweets. Des propos potentiellement tendancieux, rapidement exhumés, copiés et largement partagés sur les réseaux sociaux. La suppression de ces tweets, "ce sont des faits, mais ce sont des faits graves" qui sont "du racisme caractérisé", juge Erwan Balanant. Pour lui, il les a supprimés car il est "sous les feux des projecteurs" après sa phrase polémique. "C’est assez révélateur, qu’il enlève ça."

Pour le député du Finistère, l’affaire est révélatrice "de ce que veut nous faire croire le RN", notamment que "c’est un parti républicain". "Là, on a la révélation de ce qu’est, en tout cas, ce député. Je crois que c’est un député qui tient des propos racistes, qui a une vision raciste de la société."

 

Racisme à l'Assemblée Nationale : " Je pense qu’il faut mettre la sanction la plus lourde et la plus forte"

Le Bureau de l’Assemblée Nationale va étudier les faits vendredi 4 novembre 2022. Erwan Balanant espère que le député sera "sanctionné". Il explique la nature de la sanction la plus grave, appelée censure. "Pendant 15 jours, ce député ne pourrait plus rentrer dans l’enceinte du Palais Bourbon et ne pourra plus s’exprimer en tant que député."

"Moi, personnellement, je pense qu’il faut mettre la sanction la plus lourde et la plus forte." Outre les déclarations de Grégoire de Fournas au sein de l’hémicycle en elles-mêmes, explique Erwan Balanant, les propos sont "à remettre dans un contexte". Ce contexte est celui "des propos déjà tenus par ce député".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”