Parlons Vrai chez Bourdin : rémunération record des grands patrons du CAC40 : +52% en 2021 !

Charles Pinel, directeur général de Proxinvest, société de conseil aux actionnaires, spécialisée sur les sujets de gouvernance et notamment de rémunérations des dirigeants, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 23 novembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

patrons CAC40 rémunération Bourdin
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Rémunération record des grands patrons du CAC 40 en 2021, selon un rapport de la société Proxinvest. La moyenne atteindrait 7,9 millions d’euros, soit plus de 100 fois la rémunération moyenne des salariés. "En général, c'était plutôt à 70-80".

Parlons Vrai chez Bourdin - Rémunération des patrons : "On est sur des records historiques"

Le cabinet Proxinvest observe les rémunérations des dirigeants depuis 15 ans. Il constate un "rebond post-crise sanitaire", avec une forte hausse des rémunérations médianes et moyennes dans tous les indices (CAC 40 et SBF 120 sur les 120 plus grandes sociétés cotées en France). "On est sur des records historiques, au plus haut depuis 15 ans, confirme Charles Pinel. "C'est le sommet que nous avons observé avec cette moyenne de 7,9 millions d'euros pour 2021. Soit une hausse de 52% par rapport à 2019". "On a comparé par rapport à l'avant Covid, pour neutraliser la période, où les grands patrons avaient raboté leur rémunération", précise Charles Pinel.

"Le montant de 7,9 millions prend en compte notamment la rémunération particulièrement élevée de Carlos Tavares, directeur général de Stellantis. Elle s'élève à 67 millions d'euros pour 2021. Selon la société Stellantis, elle serait de 19,1 millions d'euros..." Charles Pinel soulève une différence de méthodologie de calculs. "Ça a une grosse incidence sur cette moyenne de 7,9 millions." Chez Stellantis, les syndicats protestent et vont engager des mouvements, souligne Jean-Jacques Bourdin.

 

"La plupart des dirigeants français ont des rémunérations beaucoup plus modestes"

"C'est toujours pareil, ce sont les grands patrons qui se font des fortunes personnelles exponentielles, d'autant plus en période de crise", dénonce Frédéric, autoentrepreneur. Pour lui, "c'est comme une guerre : les plus puissants s'enrichissent sur le dos de tous les autres. C'est le client, l'entrepreneur ou l'artisan qui se fait plumer". L'auditeur prévient : "on est dans une lutte des classes ! Si on continue dans ce système, forcément il va y avoir des clash !"

Charles Pinel tient à préciser que ce rapport prend en compte les grands dirigeants des principales sociétés françaises. "La plupart des dirigeants français ont des rémunérations beaucoup plus modestes". Rien à voir donc entre les rémunérations des patrons du CAC40 et de PME. Par ailleurs, "les montants indiqués sont en grande partie attribués sous forme d'actions de performances. Il faudra que les grands dirigeants atteignent certaines performances pour obtenir in fine cette rémunération, qui n'est pas définitivement acquise".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”