single.php

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Il y a un risque d'accident grave dans la centrale de Zaporijia"

Y a-t-il un risque d’accident à la centrale nucléaire de Zaporijia ? Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire à la CRIIRAD, laboratoire indépendant était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 7 septembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Bourdin Zaporijia
Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire à la CRIIRAD, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 7 septembre.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : dans un rapport publié le 6 septembre, l'AIEA a déclaré que la situation actuelle de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporijia, occupée par les forces russes, est "intenable". L'AIEA appelle à la fin des tirs et réclame la mise en place d’une zone de sécurité pour éviter un accident nucléaire. Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire à la CRIIRAD, laboratoire indépendant, a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Parlons Vrai chez Bourdin" - Centrale de Zaporijia : "Les risques et dangers sont très nombreux"

La CRIIRAD, commission indépendante, a pour objectif de contrôler la radioactivité présente dans l'environnement, grâce à son réseau de balises installé dans la vallée du Rhône. Mais elle surveille aussi les capteurs ukrainiens. Quels sont les dangers autour de la centrale ? "Les risques et dangers sont très nombreux confirme Bruno Chareyron. L'AIEA liste les dommages observés sur un certain nombre de bâtiments. Si les bombardements, à quelques dizaines de mètres près, avaient bougé, des matières radioactives auraient pu être dispersées dans l'environnement. Si les bombardements se poursuivent, elles pourraient l'être" alerte l'ingénieur.

"Encore plus grave, c'est la perte des alimentations électriques poursuit Bruno Chareyron. Pour continuer à refroidir les réacteurs et éviter une surchauffe pouvant conduire à une fusion du cœur et un rejet massif comme à Fukushima, il faut de l'électricité. Or lundi, la centrale n'était plus connectée à aucun réseau électrique extérieur, elle est obligée de s'auto-alimenter. Heureusement le réacteur 6 fonctionne, il semble que ce soit lui qui alimente les pompes de refroidissement mais s'il s'arrête il faut basculer sur les diesels de secours. Encore faut-il qu'ils soient opérationnels... L'AIEA note que les maintenances approfondies de secours sont reportées".

 

"plus le temps passe, plus il sera difficile d'avoir accès aux moyens de secours"

Bruno Chareyron, partage son inquiétude : "au fur et à mesure du temps qui passe, les bombardements qui atteignent les installations de la centrale ou ses abords mettent à mal la sûreté nucléaire. Et ça s'aggrave de jour en jour". "Les moyens de secours restent pour l'instant opérationnels mais plus le temps passe, plus il sera difficile d'avoir accès aux moyens de secours. Si les alimentations électriques étaient complètement perdues, y compris les secours, il risque de se produire ce qui s'est passé à Fukushima. Il n'a plus été possible de refroidir les réacteurs. Le cœur radioactif s'est mis en fusion et il y a eu dispersion massive des substances radioactives dans l'atmosphère".

"Il y a un risque d'accident grave à la centrale de Zaporijia. Avec des rejets radioactifs importants voire très importants dans l'environnement. Le niveau de gravité de l'accident qui pourrait intervenir dépend de beaucoup de paramètres que personne ne maîtrise. Mais plus le temps passe, plus la probabilité que cet accident grave survienne augmente. Et s'il survenait il pourrait y avoir des rejets radioactifs au delà de l'Ukraine" prévient Bruno Chareyron. Deux inspecteurs de l'AIEA restent sur place. Si "c'est une très bonne chose, ça n'a pas permis de faire cesser l'intensité des bombardements".

 

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
09H
08H
07H
23H
22H
21H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/