Parlons Vrai chez Bourdin - hausse des prix des cigarettes : "Il n'y a pas moins de fumeurs !"

Le gouvernement a annoncé de nouvelles augmentations du prix du paquet de cigarettes. Lionel Parenti, buraliste dans les Vosges à Epinal, pousse un coup de gueule au micro de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 27 septembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

cigarettes Bourdin
Le prix du paquet de cigarette augmentera de 50 centimes en 2023 et de 35 centimes en 2024. © AFP

Le prix du paquet de cigarettes va se caler sur l'inflation, pour atteindre 11 euros en moyenne en 2024. Chez nos voisins européens, les prix sont dans la plupart des pays deux fois moins chers qu'en France. Seuls la Norvège, l'Irlande et le Royaume-Uni appliquent des tarifs plus élevés.

Parlons Vrai chez Bourdin - buralistes : "On nous fait crever à petit feu"

Ces dernières années, le prix des paquets de cigarettes a considérablement augmenté en France. "Je fais partie des 23.500 préposés de l'État que l'on fait crever à petit feu au prétexte de santé publique dénonce Lionel Parenti. La hausse du tabac annoncée par Élisabeth Borne est l'augmentation de trop. Nombre d'entre nous sommes excédés". "Nous, buralistes, avons été considérés comme des commerces essentiels pendant le confinement rappelle-t-il. Était-ce pour avoir la paix sociale ? On est plusieurs milliers à avoir des crédits à supporter, nous travaillons entre 70 et 80 heures par semaine et pour s'en sortir, on se diversifie".

"Nous sommes très peu soutenus déplore Lionel Parenti. La confédération des buralistes se vante de nous soutenir au travers d'un protocole signé avec l'État. Mais en réalité, elle ne nous apporte aucun soutien ou quasiment pas". Pour lui, le prétexte de la santé publique est "un faux problème".  "Il n'y a pas moins de fumeurs, ce n'est pas vrai !" "Une cigarette sur 3 est achetée à l'étranger mais les fumeurs qui achètent à l'étranger sont des personnes qui  se font soigner en France si elles tombent malade".

 

"On demande une harmonisation européenne"

Le trafic de cigarettes a fortement augmenté ces dernières. "On constate une explosion du marché parallèle" confirme Lionel Parenti. "On est plus proche des 40% que des 30% de trafic. Il s'agit de l'achat aux frontières, mais surtout de la contrefaçon". Ce que souhaite le buraliste est "une harmonisation européenne. Mais c'est quasiment impossible". Le problème sont les taxes imposées par les différents pays, qui ont la mainmise sur leurs propres taxes souligne Jean-Jacques Bourdin.

"On demande que Monsieur Macron, qui est pro-européen, fasse son boulot et fasse imposer aux pays étrangers, ne serait-ce qu'aux frontières, une obligation de présentation de pièce d'identité avec les quantités, pour respecter la loi française". "Une cartouche de cigarettes et un seau de tabac à 250 grammes par personne". Ce serait selon lui "déjà un bon début". "Il faut que ça bouge au niveau de l'Europe. Faire respecter les lois souveraines de chaque État".

 

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”