single.php

"Parlons Vrai chez Bourdin" - Électricité : "Le marché est complètement fou !"

Sa facture EDF passe de 1,5 million d’euros à 10 millions d’euros, sa fonderie risque le dépôt de bilan. Jean-Baptiste Dechaumont, patron de la fonderie Dechaumont, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 2 septembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

Bourdin énergie
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : alors qu'un Conseil de Défense énergétique est réuni vendredi 2 septembre à l'Élysée autour d'Emmanuel Macron, Jean-Baptiste Dechaumont lance une alerte sur Sud Radio. 

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Si les industries s'arrêtent, elles ne redémarreront jamais"

La fonderie Dechaumont, vieille de 162 ans, est transmise de père en fils depuis 7 générations. Pour fonctionner, la fonderie a besoin de 11 gigawattheures, l’équivalent d’une ville de 5.000 habitants. Au cours actuel des tarifs EDF, elle va voir sa facture EDF passer de 1,5 million à près de 10 millions d’euros. C’est la moitié de son chiffre d'affaires qui serait engloutie. Consommation énergétique très optimisée. "Le marché est complètement fou !, alerte Jean-Baptiste Dechaumont. On ne peut pas faire face à cette augmentation. Certains confrères sont dans le même cas que le nôtre mais d'autres sont dans des pays où il n'y a pas de crise énergétique. C'est très compliqué".

"Nous demandons aux pouvoirs publics de réguler à nouveau les prix. Il faut arrêter de dire que le prix de l'électricité est lié au gaz, au quota co2. Il faut remettre les prix proposés par les fournisseurs en fonction des coûts de production et non du cours de la bourse. Sinon, des industries ne pourront pas accepter ces énormes hausses de facture énergétique. Si certaines s'arrêtent, elles ne redémarreront jamais", prévient Jean-Baptiste Dechaumont. "Il faut que d'ici le 31 octobre, les prix des marchés boursiers soient avec un plafond, comme en Espagne. C'est bien plus plus cher qu'il y a un an mais ce n'est pas la folie furieuse !"

 

"Ce n'est pas une transition écologique, mais une trahison écologique !"

Ludovic, auditeur de Rochefort, parle quant à lui de "trahison écologique". "On nous vend la responsabilité de la guerre en Ukraine, qui est la raison officielle portée par le gouvernement". Mais Ludovic tient à dénoncer "la responsabilité depuis des années de l'État et de l'Union européenne dans cette crise. On n'est plus indépendants, on a perdu notre souveraineté énergétique !", dénonce-t-il.

"Qui a bradé et saccagé nos fleurons, notre savoir-faire en matière électrique ou nucléaire ?, interroge-t-il. On ne compte plus le nombre de réacteurs nucléaires arrêtés. On souhaite importer ou rouvrir des centrales à charbon qui produisent moins et polluent davantage. On a mis en péril la filière électrique. Ses besoins en gaz restent importants, qui a indexé le prix de l'électricité sur celui du gaz ?"

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300.

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

 

L'info en continu
19H
18H
17H
16H
14H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/