single.php

Parlons Vrai chez Bourdin : "213 enfants sont à la rue à Lyon", assure un collectif

Par La Rédaction

« Aucun enfant à la rue, l’engagement est tenu ! ». Le ministre ne dit pas la vérité d’après un collectif : Raphaël Vulliez, porte-parole du collectif Jamais sans Toit, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le vendredi 23 décembre dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

enfants
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : Un collectif répond aux propos du ministre du Logement Olivier Klein qui affirmait à l’antenne de France Culture que tous les enfants à la rue étaient aujourd’hui hébergés dans des écoles ou dans des gymnases.

"Parlons Vrai chez Bourdin" : "Ce que dit le ministre est faux"

Des enfants vont-ils passer ces fêtes à la rue ? Le ministre du Logement avait promis à plusieurs reprises que plus aucun enfant ne serait à la rue. "Engagement tenu", s'est-il félicité sur les ondes de France Culture. Mais la réalité semble bien différente pour les collectifs. "Ce que dit le ministre est faux, l'engagement n'est pas tenu", répond Raphaël Vulliez. Le collectif "Jamais sans toit", basé à Lyon, recense "36 enfants hébergés dans un gymnase mis à disposition par la ville de Lyon, 14 enfants qui étaient hébergés dans cinq écoles de Villeurbanne, le temps des vacances scolaires". "213 enfants sont à la rue à Lyon", poursuit le porte-parole du collectif.

Une "partie émergée de l'iceberg", assure Raphaël Vulliez. Si le collectif effectue un recensement assez précis chaque jour, "il n'est pas présent dans tous les établissements scolaires de l'agglomération lyonnaise", prévient-il. Les 213 enfants sont donc issus de 78 à 80% des établissements passés au crible. Parmi eux, des enfants en bas âge et pour la première fois, "des enfants de moins de trois ans et des femmes enceintes", alerte le collectif.

 

"1.658 enfants à la rue, la veille de la rentrée"

A qui la faute ? "L'hébergement d'urgence est une compétence de l'Etat" qui a deux principes intangibles : "l'inconditionnalité et la continuité de l'hébergement", rappelle Raphaël Vulliez. Si les départements ont des missions de protection de l'enfance, ses services hébergent "des femmes enceintes de plus de 8 mois, des femmes isolés avec enfant de moins de 3 ans ainsi que les mineurs non-accompagnés". Ces derniers ne sont pas inclus parmi le décompte des enfants à la rue. "150 migrants mineurs" sont recensés à ce jour dans l'agglomération lyonnaise.

La responsabilité est "collective", Raphaël Vulliez interpelle l'Etat mais aussi la municipalité lyonnaise. "La réalité est têtue et sombre", lance-t-il à Olivier Klein qui aurait "menti". Selon un baromètre de l'Unicef, réalisé la veille de la rentrée scolaire à l'échelle nationale, "il y avait 1.658 enfants à la rue, dont 450 enfants de moins de trois ans", révèle le porte-parole de "Jamais sans toit". Un mois plus tard, le nombre de parents ayant appelé le 115 pour un hébergement d'urgence et ayant été retoqué, faute de place, atteint "2.087 enfants".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/