single.php

Lycée français de Barcelone : La colère d'Antoine, papa d’une fillette agressée sexuellement

Par Aurélie Giraud

Sa fille de 5 ans a été agressée sexuellement à la maternelle du lycée français de Barcelone. Antoine était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio le 12 mai dans "Parlons Vrai chez Bourdin".

climat
"Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

La fille d'Antoine, âgée de 5 ans, a été agressée sexuellement à l'école maternelle du lycée français de Barcelone fin septembre 2022. Les autorités française ont mis du temps à réagir.

Lycée français de Barcelone : "Pour le directeur c'était un problème de découverte du corps"

"Notre fille a été agressée sexuellement par le moniteur qui accompagne les enfants dans la cantine et qui les garde dans la cour depuis 5 ou 6 ans" témoigne Antoine. "On a alerté le directeur sur le fait que des choses bizarres se passaient en classe, dans la cour et pendant la pause de déjeuner. Mais il n'a rien fait. Aucune enquête pendant 5 mois, rien. On a expliqué plusieurs fois, mais on n'a pas été écoutés" fustige-t-il, très en colère. "On n'a pas été aidés ni par les parents d'élèves, ni par le consulat, ni par l'ambassade, ni par l'école".

5 familles ont porté plainte. "D'autres familles ne veulent pas porter plainte, car elles craignent pour leur réputation. Certains ont des postes importants" explique Antoine. "On m'appelle tous les jours pour me rapporter des faits, mais je n'ai plus envie d'écouter les autres, je suis fatigué". "On a réussi à tirer la sonnette d'alarme mais le directeur d'école a été sourd et presque insultant envers les familles. Il ne nous a ni crus, ni écoutés. Il nous a conseillé de prendre un psychologue à notre charge car pour lui, c'était un problème de découverte du corps" raconte-t-il.

"On n'a pas été aidés et on a même été considérés comme des pestiférés"

"L'agresseur a été écarté depuis le 20 mars 2023 à cause de notre plainte, mais il est toujours en liberté" s'indigne Antoine. Le ministère des Affaires étrangères a affirmé avoir "mis en place des mesures de protection" dès qu'ils ont eu connaissance des abus sexuels présumés. Il a également été décidé de la suspension conservatoire du moniteur afin de "garantir la sécurité de tous les élèves et de permettre à la police d'effectuer son enquête". "C'est faux, l'école n'a rien fait !" dément Antoine. "L'école n'a rien fait, c'est nous qui avons demandé à la police de l'écarter, c'est nous qui avons pris la mesure d'éloignement. On n'a pas été aidés et on a même été considérés comme des pestiférés".

Le ministère ajoute que toutes les familles qui en ont exprimé le besoin ont été reçues. "C'est faux !" dément encore Antoine. "Ce n'est que du flan, du vent. L'ambassade de France ne nous a jamais contactés". Le directeur de l'école a été suspendu, "parce que j'ai fait beaucoup de démarches. J'ai cru qu'on a eu un peu de respect pour les parents et les victimes. Mais on m'a expliqué que la décision de l'écarter était pour le protéger lui-même !" "On a protégé Monsieur Housset, complice depuis 5 ou 6 ans de pédophilie" estime Antoine. "On soupçonne aussi un autre maître de l'école maternelle d'être pédophile". Les autorités sont, selon ce père de famille très en colère, "complices de soupçons de pédophilie".

 

 

Prenez la parole en appelant le 0 826 300 300

Retrouvez "Parlons Vrai chez Bourdin" du lundi au vendredi de 10h30 à 12h30 sur Sud Radio et en podcast.

Cliquez ici pour retrouver l’intégralité de  “Parlons Vrai chez Bourdin”



L'info en continu
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/