Orages dans les Landes : "Notre village ne sera plus jamais le même"

Les orages ont été très violents dans la commune de Sore ce dimanche
Les orages ont été particulièrement violents pour la commune de Sore dans les Landes ©PHILIPPE HUGUEN - AFP

Reportage Sud Radio. Ils ont touchés toute la France ce dimanche, mais les orages ont été particulièrement virulents dans le Sud de la France, notamment dans la commune de Sore dans les Landes.

Les arbres sont tombés, les lignes électriques sont coupées, les toitures arrachées… À Sore, commune des Landes, les orages ont été particulièrement violents ce dimanche. Vers 21h ce jour-là, les vents se lèvent et deviennent de plus en plus forts, accompagnés de pluies torrentielles. Le lendemain matin, les habitants de ce petit village forestier ont ouverts leurs volets, complètement désemparés face à ce paysage dévasté. Geneviève n’en revient toujours pas : "J’ai vu quand l’orage est tombé, on aurait dit une grosse boule de feu. J’ai eu très peur alors je suis rentrée me réfugier chez moi".

Lily de son côté explique, toujours très choquée et les larmes aux yeux : "Moi qui avait un si joli enclos, je l’entretenais comme tout. C’est horrible de voir ça. Je ne m’en remettrais pas". La violence de cet orage est en réalité la faute à un micro-phénomène climatique qui a entraîné des vents allant jusqu’à 120km/h. Il faudra sûrement des semaines, peut-être même des mois avant que tout revienne dans l’ordre et soit réparé.

Pour Vincent Gelley, le maire de Sore, cet épisode météorologique restera à jamais une cicatrice pour les habitants. "Le village n’aura plus jamais la même physionomie, on était habitués à voir des paysages qu’on ne retrouvera plus puisque tout est détruit" déplore-t-il tout en ajoutant l’air défaitiste "Enfin bon qu’est ce que vous voulez faire, contre les lois de nature on est impuissants".

L’école de la commune a elle aussi été inondée et le courant électrique pas encore totalement fonctionnel. D’ici quelques jours, il devrait néanmoins revenir partout, petit lot de consolation pour les soriens.

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio