Pau : trois personnes en garde à vue après le lynchage d’un homme devant témoins

Un homme de 32 ans est mort vendredi dernier à Pau, roué de coups par une dizaine d’individus dans un parc devant une dizaine de témoins. Ce lundi, les autorités annoncent la mise en garde à vue de trois personnes.
 

Thumbnail

C’est une scène d’une violence inouïe qui s’est déroulé vendredi dernier dans un parc du quartier de Saragosse, à Pau (Pyrénées-Atlantiques). Vers 19h, une rixe a éclaté devant plusieurs témoins, et un homme de 32 ans, d’origine burkinabé, est mort roué de coups par une douzaine de jeunes âgés de 14 ou 15 ans environ.

Une enquête de flagrance a été ouverte "pour faire la lumière sur les circonstances exactes de la mort", selon la procureur de la République de Pau, Cécile Gensac, qui précise qu’une autopsie du corps aura lieu à l'institut médico-légal de Toulouse. Ce lundi, cette dernière a également annoncé que trois personnes avaient été placées en garde à vue. La victime, quant à elle, était connue des services de police pour plusieurs faits.

Ce dimanche, le maire de la ville François Bayrou a dénoncé "des des faits gravissimes, des actes de violence intolérables et criminels, commis - circonstance aggravante - semble-t-il par des adolescents", avant de justifier par la même occasion sa demande de police de sécurité du quotidien (PSQ). "Il y a des comportements qui se sont peu à peu installés, qui vont jusqu'à être criminels, qui sont d'une violence insupportable, même si on ne la voit pas. Ce n'est pas par hasard si j'ai demandé et obtenu la police de sécurité du quotidien pour ces quartiers. Et les imbéciles qui s'en offusquaient en prétendant que tout allait bien ignoraient simplement ces dérives", a-t-il rappelé.

(Avec AFP)