Nice : un ex-aumônier d'un collège catholique suspecté d'actes pédophiles

Nice : un ancien aumônier d'un collège catholique visé par une enquête pour des faits de pédophilie

Un ancien aumônier d'un collège catholique de Nice est suspecté d'actes de pédophilie.

Se dirige-t-on vers un nouveau scandale de pédophilie au sein de l'Église catholique ? Le parquet de Nice diligente actuellement une enquête à l'encontre d'un ex-aumônier du collège catholique Stanislas de Nice (Alpes-Maritimes), suspecté d'actes pédophiles. S'il est encore trop tôt pour tirer des conclusions hâtives, toute porte à croire qu'il pourrait s'agir d'une affaire de grande ampleur.

Tout a commencé lorsque des anciens élèves de cet établissement privé réputé ont écrit au procureur de la République, Jean-Michel Prêtre, pour lui signifier qu'ils avaient subi des actes à caractère pédophile de la part de ce curé. L'une de ces victimes présumées, aujourd'hui âgée de 41 ans, accuse ainsi cet aumônier d'attouchements sexuels. Des faits qui se seraient déroulés dans un camp de vacances à la fin des années 1980. Un témoignage qui pourrait en appeler d'autres. Le parquet craint en effet "un très grand nombre de victimes potentielles" car l'ecclésiastique incriminé a exercé pendant près de trente ans dans ce prestigieux collègue catholique. Pire encore, il a travaillé dans deux autres établissements similaires par la suite avant d'être finalement écarté. Une suspension qui n'est intervenue qu'à la rentrée 2017 lorsque la justice lui a interdit d'encadrer des mineurs, alors qu'il officiait encore à l'école Saint-Joseph.

Les investigations, qui durent depuis un an, ont ainsi permis d'accumuler "des sources multiples, diverses et cohérentes", autant d'éléments susceptibles de confondre l'accusé, bien que les faits datant d'une trentaine d'années soient prescrits. Mais les enquêteurs n'écartent pas l'hypothèse de poursuivre l'intéressé pour d'autres faits plus récents, qui ne seraient pas sous le coup du délai de prescription. Affaire à suivre.

De notre correspondant à Nice, Lionel Maillet

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Jean s
- Jeudi 8 février 2018 à 10:35
Ii faudrait interroger Pierre DELAHAYE Directeur de l'Établissement à l'époque des faits

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio