Pendant que la France creuse son déficit… Les caisses de l’Allemagne se remplissent !

Pendant que la France affiche un nouveau déficit budgétaire record, nos voisins allemands viennent d’enregistrer un excédent record …

Oui l’Allemagne a dégagé l’année dernière de ses comptes publics un excédent record de 59 milliards d’euros, soit 25 milliards de plus qu’en 2017. Au même moment on apprenait que la France a vu son déficit atteindre 76 milliards d’euros, soit 8 milliards de plus que ce qui était prévu. Vous allez me dire et alors à quoi ça peut bien servir ? Et bien dans le cas de l’Allemagne ces presque 60 milliards d’euros permettent au Pays de se désendetter petit à petit, avant que les taux d’intérêt remontent.

Alors qu’en France nos 44 déficits budgétaires consécutifs depuis 1974 s’accumulent et se transforment en une dette publique de 2300 milliards. Une dette qui va encore augmenter cette année puisqu’en 2019 nous devrions afficher 100 milliards de déficit budgétaire.

Est-ce que cet écart avec l’Allemagne est gênant pour la France ? A priori comme ça, cela ne change rien à nos économies respectives et à la marche de nos entreprises. Mais l’Allemagne sait regarder loin alors que nos dirigeants français ont le nez dans le guidon ou dans la prochaine journée des gilets jaunes. Ce que fait l’Allemagne est très intelligent. Ils ont augmenté la TVA et réduit les dépenses publiques. Si bien que depuis 2014, l’état allemand est en excédent et rembourse sa dette. C’est très bien vu car ils savent que compte tenu de la faible natalité outre-Rhin il ne faut pas que le fardeau de la dette soit porté par moins de jeunes allemands.

En France, nos naissances baissent aussi, mais nous continuons à augmenter la dette car nous sommes incapables de réduire la dépense publique

Si bien que dans dix ans on aura une dette de 3000 milliards d’euros ou plus qui sera supportée par une population moins nombreuse et moins riche.

Et tout cela ne risque pas de s’arranger à court terme puisque pendant les 6 H 30 de débat avec Emmanuel Macron, les maires normands ont demandé plus de services publics et donc plus de dépense publique.