D’après une étude, les petits garçons préfèrent… Les poupées !

 Alors qu’on parle régulièrement du genre, une étude montre que les petits garçons préfèrent les poupées, est-ce bien sérieux ?

C’est en effet étonnant, le site Futura sciences nous explique qu’à cinq mois, les petits garçons, comme les filles du même âge, manifestent plus d'intérêt pour les poupées que pour les voitures. Comme si jusque-là, ils jouaient surtout avec des voitures parce qu’ils n’avaient pas le choix ! Cette étude a été menée par Paola Escudero de l'université occidentale de Sydney et elle nous perturbe car elle remet en cause nos schémas traditionnels. 

Paola Escudero et ses collègues ont observé 48 garçons et filles de 4-5 mois ainsi que des adultes. Le principe était très simple, on leur montrait des photos de jouets, de poupées, de fours, de voitures et on observait. Et manifestement, on voit très vite dans leur regard et leur attention ce qui les intéresse. Et manifestement les poupées ont fascinées les petits garçons bien plus que les voitures. Conclusion de l’équipe des chercheurs : nos différences sont culturelles, selon notre pays et notre origine sociale on nous impose inconsciemment des goûts et on oriente nos vies. C’est pour cela que plus tard les femmes gèrent la majorité des tâches ménagères et les hommes mettent le nez dans le moteur de la voiture le week-end. 

Donc il faudrait offrir des poupées à nos fils pour que ça change ? Ce n’est pas si simple car d’autres études montrent que dès six mois, les garçons préfèrent les jouets à roulette, alors que les filles adorent prendre soin d'un poupon. Tout ça est-il culturel ou naturel ? Passionnant débat ! En tout cas, il faudrait donner le choix à nos enfants et s’adapter à leur personnalité, laisser les petits garçons jouer à la poupée et les petites filles au camion de pompier sans les culpabiliser. D’autant que tout peut ensuite changer. Un événement, une évolution et leurs goûts peuvent devenir très différents, celui qui aimait les camions à 5 mois trouvera ça nul un peu plus tard. Toutes ces études ont surtout un intérêt majeur : nous apprendre à être tolérant et à aimer nos enfants comme ils sont, vaste programme !