single.php

Les huîtres du bassin d'Arcachon temporairement interdites à la vente

Par Jean Baptiste Giraud

À quelques jours du Nouvel An, les huîtres du Bassin d'Arcachon ont été temporairement interdites à la vente.

Coup dur pour les ostréiculteurs du Bassin d'Arcachon : à quelques jours du Nouvel An, leurs huîtres ont été temporairement interdites à la vente après "plusieurs cas de toxi-infections alimentaires collectives".

Les huîtres, stars des tables de fin d'année

Selon la préfecture de Gironde, "les symptômes sont ceux de la gastro-entérite aiguë et aucun cas grave n'est à déplorer à ce jour". "L’impact est énorme, explique Thierry Lafon, ostréiculteur à Gujan Mestras et ancien président du comité régional de la conchyliculture. Pour nous, le Jour de l’An, c’est le tiers des fêtes de fin d’année, qui représentent 25 à 50% du chiffre de l’année. On ne sais pas quand cette interdiction va s’arrêter."
"Ce virus est tout simplement le virus de la gastro-entérite. Nous sommes actuellement en phase épidémique. Sur le bassin, nous avons des problèmes de dysfonctionnement des réseaux d’assainissement. Ils sont envahis par les eaux pluviales, qui ne sont pas gérées correctement."

 

 

"Des victimes traitées en coupables"

La production locale d'huîtres dans le bassin est d'environ 8.000 tonnes par an, soit 10% de la production nationale. "Le bassin est pollué à cause de fautes sur l’aménagement du territoire, souligne Thierry Lafon, ostréiculteur à Gujan Mestras. Maintenant, il faut que les responsables paient. On a fait n’importe quoi en matière d’aménagement du territoire, et aujourd’hui, nous faisons partie des dommages collatéraux."
La tempête était déjà passée par là, détruisant nombre d’huîtres. "Là, nous sommes face à des phénomènes naturels, et la zone impactée avait été très localisée. Là, c’est quelque chose qui touche tout le monde. Se réfugier derrière un « pas de chances, il y a eu beaucoup de pluie » n’est pas satisfaisant. Dans cette situation, nous sommes victimes, et c’est de la responsabilité des entreprises. Nous sommes victimes et traités en coupables."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 8h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Benjamin Glaise

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/