éditorial

L'édito de Yves de Kerdrel

Yves de Kerdrel Sud Radio Éditorialiste
Economie

Deux groupes français misent sur l’hydrogène pour remplacer le diésel

Pendant que le diesel souffre, deux groupes français préparent l’avenir et viennent de s’allier pour faire rouler des voitures avec de l’hydrogène ? Ça peut vraiment marcher ?

Non seulement ça peut vraiment marcher, mais ça marche déjà. Puisqu’on estime que 8.000 véhicules roulent déjà à l’hydrogène. Je ne vais pas vous faire un cours de physique. Mais le principe c’est une pile que vient alimenter de l’hydrogène. Et le contact de la batterie et du gaz crée le mouvement de l’électricité.

Avec le gros avantage que cela ne rejette dans l’atmosphère que de l’eau sous forme de vapeur.

Curieusement personne ne s’était vraiment lancé massivement dans cette technologie prometteuse et 100 % propre.Or hier deux grands groupes français, Michelin et Faurecia, filiale de Peugeot ont décidé de s’allier dans ce domaine.

La nouvelle entreprise s’appelle Symbio, et son but c’est de détenir 25 % d'un marché estimé à 15 milliards d'euros en 2030…donc après-demain.

 

Vous pensez que ça peut vraiment fonctionner ? Il faut que ça fonctionne. Parce que les batteries électriques classiques seront toujours limitées par leur autonomie. Alors qu’avec la pile à combustible, il suffira de faire le plein d’hydrogène comme on fait un plein d’essence. Et la France a la chance d’avoir le leader mondial des gaz industriels avec l’Air Liquide qui produit de l’hydrogène

Le deuxième point important, c’est que c’est une initiative privée. Et l’expérience montre que l’innovation marche mieux quand elle est privée que publique.

Le troisième point c’est que nous assistons en direct à une leçon d’économie. Ce que l’on appelle la destruction créatrice. C’est quand une technologie toute nouvelle oblige à se restructurer.

On parlait à l’instant de la filière diesel qui va perdre des milliers d’emplois. Ce qui est important c’est que la France qui était à la pointe du diesel, soit à la pointe de cette technologie. Elle a tous les atouts pour ça.

 

Les rubriques Sudradio