Sheryn Kay : "en Orient, les femmes n'ont pas le droit de parler de sexe"

Bercoff
Sheryn Kay était l’invité d’André Bercoff sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états". Sud Radio

Sheryn Kay, auteur de "Beyrouth, Mon éveil à l’érotisme" (ed. Blanche), était l'invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Elle a écrit ce livre, car elle avait envie de laisser un héritage et un témoignage à sa fille sur le plaisir.


 

"Le plaisir de la femme est complètement brimé en Orient. il ne faut pas en parler. C'est pas seulement tabou, mais comme ils disent dans ces pays, c'est haram, c'est mauvaise, c'est honteux, il ne faut pas en parler !

Les hommes ont le droit d'en parler, de se vanter de leurs prouesses, mais la femme non. Il faut la tenir bien, bien en laisse ! 

La femme doit se marier, faire de beaux enfants, mais elle n'a pas le droit d'en parler. La sexualité, ce n'est pas pour les femmes".

En Orient, la femme est éduquée pour donner du plaisir à son mari

En Orient, "la femme est souvent éduquée pour donner du plaisir à son mari. Afin de garder son mari par les satisfactions qu'elle peut lui apporter".

Alors, oui, les femmes ont du plaisir, mais elles ont quelque chose en retour, dans un rapport de force subtil. On utilise le sexe pour quelque chose. Cela peut être une voiture, une mariage, une promesse, n'importe quoi. " 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio