single.php

Avec Alma, la France rêve de victoire à l'Eurovision

Par Jérémy Jeantet (avec AFP)

Avec le titre "Requiem", Alma représentera la France à l'Eurovision ce samedi à Kiev. Et visera la victoire, 40 ans après Marie Myriam, dernière française au palmarès du concours.

Thumbnail

Cela fait donc 40 ans que la France n'a plus célébré une victoire à l'Eurovision. Ce samedi, c'est la chanteuse Alma qui portera les couleurs françaises lors du célèbre concours européen de la chanson, avec son titre "Requiem".

 

À 28 ans, Alma a quelques atouts dans sa manche. Sa chanson a été écrite et composée par Nazir Khaled, celui qui était déjà derrière le titre "J'ai cherché", interprété par Amir l'année dernière, qui avait terminé à une belle 6e place après de longues années à errer dans les profondeurs du classement.

 

Cette édition de l'Eurovision sera un peu particulière, sur fond de tension entre la Russie et l'Ukraine, qui a obtenu l'organisation en remportant le concours, l'an dernier, grâce à une chanson évoquant les persécutions subies par les Tatars de Crimée à l'époque soviétique.

 

Un succès qui avait déjà irrité Moscou, mais le scandale s'est poursuivi cette année. La représentante russe, Ioulia Samoïlova, chanteuse handicapée qui se déplace en chaise roulante, a été interdite d'entrée sur le territoire ukrainien pour trois ans, à cause d'un concert qu'elle a donné, en juin 2015, dans la Crimée alors annexée par la Russie. L'organisation du concours a bien proposé de faire participer la chanteuse russe via satellite, depuis la Russie, mais la chaîne a rejeté cette idée, ainsi que celle de changer de candidate. Malgré les menaces d'exclusions de l'Ukraine des futures compétitions, Kiev est resté inflexible. La Russie a, de son côté, déjà annoncé que Ioulia Samoïlova serait la candidate russe en 2018.

Loin de toutes ces considérations géopolitiques, Alma tentera, sur scène, à Kiev, ce samedi soir, de succéder à Marie Myriam, 40 ans après la dernière victoire française en 1977. Marie Myriam qui sera l'une de ses premières supportrices : "J'adorerais (qu'elle gagne, NDLR), parce que c'est moi qu'on appelle depuis 40 ans !"

 

L'info en continu
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/