Pourquoi la sensualité est-elle si importante ? La réponse de Brigitte Lahaie

Brigitte Lahaie
Les réponses de Brigitte Lahaie à vos questions les plus (p)osées

Notre sexualité s’appuie sur nos cinq sens. Plus ils vibrent, plus notre sexualité sera riche, pas seulement en intensité mais également en variété. 

Nous n’avons pas tous la même sensualité. Pour certains êtres, elle est innée tandis que d’autres sont un peu handicapés. Mais que vous soyez plus ou moins sensibles, rassurez-vous, vous pouvez toujours progresser. 

Dans un premier temps, réalisez quels sont vos sens les plus développés et ceux qui le sont moins. Si on veut caricaturer voici ce qui se passe en règle générale : l’homme a la vue particulièrement aiguisée. C’est un chasseur habitué à choisir sa proie. La femme, elle, a plutôt l’ouïe très sensible puisqu’on lui a appris à être une proie prête à fuir à la moindre alerte ! Alors on va faire table rase de tout ça pour repartir sur de meilleures bases. 

Développer ses sens

Appuyez-vous sur les sens qui vous apportent du plaisir et parallèlement travaillez sur celui qui vous fait défaut. Sachez néanmoins qu’il est essentiel de toujours développer plus le toucher : premier support à notre sensualité. Votre peau est une zone érogène à elle toute seule. Vos doigts doivent apprendre à voir et à sentir chaque vibration de la peau de votre partenaire. 

N’hésitez pas à jouer avec l’autre pour développer vos sens. Quelle importance accordez-vous à tel ou tel sens ? Dans un premier temps, chacun fera son tiercé et tentera de deviner le tiercé de l’autre. Vous verrez ainsi si vous avez les mêmes intérêts ou si au contraire vous n’êtes pas toujours au diapason. Cette petite mise au point sera riche en enseignements. 

Par exemple, si vous découvrez que votre partenaire est très sensible aux odeurs, vous prendrez encore plus de soin à votre toilette intime et vous n’hésiterez pas à disposer quelques effluves de son parfum préféré sur les endroits intimes de votre corps où vous aimeriez bien qu’il s’attarde. 

Dans un deuxième temps, le jeu consistera à masquer l’un de ses sens afin de permettre aux autres de mieux s’épanouir. Par exemple, bandez-lui les yeux, faites-lui entendre divers sons, aigus, plus graves. Pourquoi pas des chants grégoriens, qui ont une influence sur notre être profond ? Puis passez sous son nez divers parfums, agréables bien sûr, mais aussi inattendus comme la menthe ou le musc. Enfin, chatouillez-le avec une plume ou un foulard. Puis faites goûter à votre partenaire différentes parties de votre peau sur laquelle vous aurez disposé des saveurs différentes. 

Un autre jour, il vous suffira de masquer un autre de ses sens. Vous l’avez compris, ce jeu peut se dérouler dans tous les sens ! 

Brigitte Lahaie

Les rubriques Sudradio