La Sexy News de Flore Cherry - Les rôles dans les couples sont-ils en train d’évoluer ?

Les rôles dans les couples sont en train d'évoluer et Flore Cherry explique ces changements à l'aide des chiffres de l'IFOP.

C’est en tout cas la question que pose l’Ifop pour un célèbre site de rencontre libertin. Une large étude portée sur plus de 2000 témoignants qui fait le buzz en ce moment. On y apprend que 70% des femmes et 57% des hommes souhaitent être dans des couples plus déconstruits.
C’est-à-dire être dans un processus de recul, vis-à-vis de son schéma d’éducation, des normes de genre qui régissent les relations entre les hommes et les femmes.
Par exemple sur la répartition des tâches domestiques, oui sur une meilleure communication conjugale.

Des chiffres assez importants qui témoignent d’une réelle envie de changement, de rupture par rapport aux modèles passés.

S’il y a une envie de changement les vieilles habitudes semblent encore avoir un peu la vie dure.
Par exemple, 11% des jeunes hommes refuseraient de vivre en couple avec une femme qui aurait des revenus nettement supérieurs au leur.
Et 18% refuseraient que leur femme paye généralement la note au restaurant, ça pour moi c’est totalement incompréhensible. Mais bon, pourquoi pas !
Ça veut quand même dire qu’une large majorité des hommes accepterait d’être entretenus par leur femme.
Les michtos commencent à faire leur trou !

Mais les deux chiffres chocs sur lesquels tous les médias communiquent, c’est 47% des hommes refuseraient d’aller voir un psy en cas de difficultés psychologiques.

Devinez qui devient le psy de son mari dans ces cas-là ? Et que le même chiffre, 47%, c’est peut-être les mêmes, allez savoir, refuseraient de faire l’amour avec une femme qui a des poils sous les aisselles.
Alors que toutes les femmes ont du poil sous les aisselles, certaines les rasent, d’autres non.
Mais TOUTES ont des poils sous les aisselles. Ça c’est sûr !
Peut-être qu’ils feraient bien d’en parler à leur psy, à l’occasion, je sais pas. Ça éviterait d’emmerder leur femme sur la fragilité de leur bandaison.

 

Plus inquiétant encore, un quart des hommes refuseraient que leur femme sorte dans la rue en minijupe ou bronze sur la plage seins nus. On voit bien là une rupture avec le passé, mais le passé de la libération sexuelle, où le topless et la mini jupe étaient grave à la mode.

Bon je tacle, mais je me permets de nuancer.  L’étude est à clairement, dans son angle, à la charge des hommes. Par exemple, il est expliqué que 23% ne voudraient pas vivre avec une femme qui ferait moins de tâches ménagères qu’eux.
Mais j’ai pas non plus envie d’être en couple avec un homme qui ferait moins de tâche ménagère que moi.
Il faudrait comparer avec les réponses des femmes.

Et si 11% des hommes refuseraient de vivre avec une femme qui gagne plus d’argent, ça veut aussi dire que près de 90% n’ont aucun problème avec ça.

Il faudrait également positionner ces chiffres dans le temps pour voir s’il y a une ouverture positive, sur le changement des rôles dans le couple. Mais j’ai quand même l’impression que l’ouverture au changement se fait de plus en plus sentir.