Aider son partenaire à avoir une érection, les conseils de Brigitte Lahaie

Il est toujours délicat de parler de difficulté érectile avec un homme. On leur a tellement demandé d’être performant, on leur a tellement faire croire que bander = virilité, que lorsque cela ne fonctionne pas comme prévu, ils paniquent.

Le Love Conseil de Brigitte Lahaie
Tous les conseils de Brigitte Lahaie sont sur Sud Radio

On a toutes et tous été confrontés à la susceptibilité d’un homme en perte d’érection.  Alors voici mes conseils pour aider en amont votre partenaire et ainsi retrouver ensemble le chemin de la complicité.

Osez prendre les choses en main

Il est important de prendre des initiatives nouvelles. Suivant votre homme ce sera de manière coquine ou romantique.

Faites l’amour plus souvent

Ou en tout cas montrez-lui que l’intimité, les jeux sexuels, les rapprochements corporels vous plaisent. Si on fait de la rencontre sexuelle un moment rare, il en devient d’autant plus stressant.

Aidez-le à se relaxer

Acceptez qu’il ait besoin de se masturber à tout moment et acceptez aussi qu’il s’occupe de vous !

Souvent, l’homme en pratiquant un cunnilingus en profite pour se masturber discrètement et parvient à retrouver son érection sans pression. Ainsi, tout le monde profite de ce moment.

La fellation, pourquoi pas mais attention

L’autre a tendance à tout de suite vouloir pratiquer une fellation pour que le partenaire retrouve son érection. Mais rappelez-vous que la fellation demande un peu de technique, notamment que la partie la plus sensible du pénis est le gland. C’est quitte ou double.

Pénétration sans pression

Essayez la pénétration sans forcément qu’il y ait une érection à 100%. Et si ce moment devient redouté et que tout retombe alors utilisez la méthode pas de pénétration pour l’instant… C’est-à-dire pratiquez des relations charnelles plusieurs fois sans pénétration même si l’érection survient. Cette méthode permet d’évacuer le stress qui s’est installé.

Evitez le « c’est pas grave ! »

Car justement, la plupart du temps c’est très grave pour lui.

Brigitte Lahaie