single.php

Plan anti-tabac : bientôt interdit de fumer sur les plages, parcs ou forêts partout en France ?

Par Maxime Trouleau

Ce mardi, le ministre de la Santé Aurélien Rousseau doit dévoiler le nouveau plan anti-tabac du gouvernement avec plusieurs mesures.

paquet de tabac

Ce mardi, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, doit présenter un nouveau plan anti-tabac pour la période 2023-2025. L'objectif pour le gouvernement est de redonner un coup de fouet à la lutte contre le tabagisme alors que la baisse de sa consommation est en stagnation en France. Près de 12 millions de français fument sur notre territoire.

Une augmentation du prix déjà fixée

Alors, que faire contre ça ? L'Exécutif va proposer plusieurs mesures un an après la présentation d'un plan de lutte contre les trafics illicites de tabac. Une série de mesures qui va accompagner une nouvelle hausse des tarifs.  À 3,20€ le paquet en l'An 2000, le même paquet devrait atteindre en moyenne près de 12€ au 1 er janvier 2024. Le prix serait ainsi augmenté de 50 à 60 centimes. Une augmentation qui n'est cependant pas liée directement au nouveau plan car, rappelons-le, ce n'est pas l'État qui fixe directement les nouveaux prix mais les cigarettiers. Ces prix sont ainsi modifiés en fonction, par exemple, des taxes... qui sont elles fixées par le gouvernement.

La contre-bande du tabac en nette hausse

Une augmentation qui ne peut être infinie si l'on se fit à la hausse, en parallèle, de la contre-bande. Les douanes n'ont jamais autant saisie de faux qu'en 2022. En 2020, "les services douaniers ont saisi 284 tonnes de tabac, 402 tonnes en 2021 et déjà plus de 600 tonnes sur les 10 premiers mois de l’année 2022" expliquait le gouvernement en décembre 2022.

Écoles, forêts, plages bientôt toutes concernées ?

Dans ce plan, Aurélien Rousseau veut notamment protéger les fumeurs passifs. Ainsi, le ministre de la Santé devrait étendre les zones d'interdiction de fumer. On le sait, aujourd'hui et depuis 2007, il est impossible de fumer dans les restaurant en intérieur. Une mesure qui concerne tous les lieux fermés et couverts accueillant du public. Idem pour les lieux de travail, les établissements de santé, de transports en commun et dans toutes les enceintes des écoles, des collèges et des lycées publics et privés. Mais le ministre veut désormais généraliser l'interdiction de fumer devant les écoles, à l'extérieur. Une proposition qui pourrait être généralisée aux parcs, aux jardin, au forêt et même... aux plages.

Pour ce qui est des forêts, cette interdiction existe déjà pendant la période à risque d’incendie et concerne même une distance de 200 mètres aux alentours des bois et forêts concernés. Une loi qui avait été votée en amendement le 17 mai dernier à l'Assemblée Nationale et qui pourrait donc être généralisée dans les mois à venir. Pour les plages, c'est un peu la même chose, des arrêtés municipaux interdisent de fumer sur plusieurs dizaines de plages françaises. Pour les écoles aussi, certaines communes ont déjà dit "stop" aux fumeurs. Désormais, tout cela pourrait donc être généralisé.

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/