single.php

L’Etat est-il vraiment une pompe à fric ?

Impôts, fiscalité déguisée, prélèvements en tous sens… Et pour quel résultat ? Une dette qui s'aggrave. L’Etat français est-il seulement une pompe à fric pour ses citoyens ? Pour en parler, l’économiste du CNAM, Philippe Herlin était l’invité d’Alexis Poulin sur Sud Radio vendredi 8 mars.

Philippe Herlin, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Philippe Herlin, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

D’après Bruno Le Maire, "l’Etat n’est pas une pompe à fric". Pour l’économiste Philippe Herlin, le ministre de l’Economie se rend compte que l’Etat capte un peu trop d’argent. Explications.

"L’Etat capte un peu trop d’argent"

Bruno Le Maire le dit, l’Etat n’est pas une pompe à fric. Philippe Herlin le dit : "le problème de Bruno Le Maire, c’est que c’est Hibernatus. Il a été nommé il y a sept ans, et il se rend compte qu’il y a aujourd’hui trop de dette et trop d’impôts, trop de normes et trop de bureaucratie. Cela fait sept ans qu’il est là ! Il y a peu de ministres de l’Economie en place qui ont eu un temps aussi long" déplore l’économiste sur Sud Radio. "Il se réveille trop tard, car les taux d’intérêt remontent et que la charge de la dette va étouffer la France" ajoute-t-il.

"Le bilan de Bruno Le Maire en sept ans, c’est qu’il a creusé la dette comme personne. Plus de 3.000 milliards d’euros de dette, c’est inédit" précise Alexis Poulin. "On l’a fait car à l’époque les taux d’intérêt étaient à zéro. On augmente la dette, mais la charge de la dette n’augmentait pas. Elle diminuait ! Pendant que le volume de la dette augmentait, la charge d’intérêt diminuait d’année en année. C’était le bon plan !" analyse Philippe Herlin. Mais la situation a changé.

"On pouvait se douter que les taux zéro ne dureraient pas"

"Quand on regarde l’histoire économique, l’histoire des taux zéro n’était jamais arrivé. Et on pouvait se douter que cela ne durerait pas éternellement. On pouvait se douter que l’inflation réapparaîtrait. Tout cela, malheureusement, Bruno Le Maire ne l’avait pas prévu. On est coincé" analyse Philippe Herlin.

Pour l’économiste, la réalité est que le gouvernement veut "faire des économies sans faire de véritables réformes. Cela ne peut pas fonctionner. On ne peut pas faire de réelles économies sans faire de véritables réformes" conclut-il. Derrière cela, des craintes sur le plan international : "La France doit respecter un programme qu’elle dépose chaque année. Comme la France est très endettée, elle doit respecter sa promesse de réduction du déficit public". Raté.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’Alexis Poulin dans son intégralité en podcast.

Retrouvez l’invité d’Alexis Poulin chaque vendredi à 13h dans “Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/