single.php

Sumo: un jeune lutteur rentre dans l'histoire après une ascension éclair

Un jeune lutteur de sumo est entré dans l'histoire dimanche en remportant un tournoi majeur un an et demi seulement après ses débuts dans cette discipline japonaise, soit l'ascension la plus rapide jamais observée, et faisant aussi tomber un autre record vieux de 110 ans.

STR - JIJI Press/AFP

Un jeune lutteur de sumo est entré dans l'histoire dimanche en remportant un tournoi majeur un an et demi seulement après ses débuts dans cette discipline japonaise, soit l'ascension la plus rapide jamais observée, et faisant aussi tomber un autre record vieux de 110 ans.

Takerufuji, 24 ans, a brandi la coupe de l'empereur à l'issue du tournoi de printemps à Osaka (ouest) après être venu à bout de son rival Gonoyama, une autre étoile montante du sumo.

La victoire du colosse de 1,84m pour 143 kg était tout sauf certaine, après une blessure à la cheville lors de son combat de la veille, qui l'avait obligé à regagner les vestiaires en fauteuil roulant avant d'être transporté à l'hôpital pour y subir des examens.

"A ce moment là, j'avais abandonné tout espoir" de remporter le tournoi, a expliqué lundi lors d'une conférence de presse Takerufuji, qui s'entraîne dans la même heya ou "écurie" que le grand champion ("yokozuna") Terunofuji, lequel était lui-même forfait sur blessure.

Mais "le yokozuna est venu me voir et m'a dit: +tu es capable de le faire. Ce n'est pas le record qui compte, mais le souvenir. Ce n'est pas grave si tu perds, cette opportunité ne se représentera pas+", s'est souvenu Takerufuji.

Depuis ses premiers pas en septembre 2022 sur le dohyo, le ring d'argile où ont lieu les combats, Takerufuji, ou Mikiya Ishioka de son vrai nom, a traversé les cinq divisions inférieures à une vitesse ahurissante, ne subissant que 10 défaites en 79 combats.

Sa victoire au bout de 10 tournois seulement fait de lui l'homme le plus rapide de l'histoire du sumo à soulever la coupe. Il est également le premier nouveau venu dans la première division à y remporter un tournoi depuis 1914.

Le triomphe du jeune homme originaire d'Aomori, dans le nord du Japon, est si précoce qu'il est aussi selon la presse nippone le premier à remporter un tournoi alors que ses cheveux ne sont pas encore assez longs pour former le chignon de cérémonie "oicho" ("ginkgo"), appelé ainsi car il ressemble à une feuille de cet arbre.

Cette nouvelle positive est bienvenue pour le monde du sumo, régulièrement secoué par des scandales. L'ex-yokozuna Hakuho a été sanctionné le mois dernier pour les faits de violences commis par l'un de ses disciples, qui a lui-même été exclu du sport.

En juillet dernier, un autre ancien sumotori avait dénoncé des mauvais traitements subis durant près de huit ans, avec des violences physiques et des brimades régulières.

AFP / Tokyo (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
09H
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/