single.php

Ski alpin: Odermatt manque le Grand Chelem en géant

Coup de tonnerre à Saalbach: le génie suisse du ski Marco Odermatt a été contraint à l'abandon après une grosse faute dans le dernier géant de l'hiver et a vu ses rêves de Grand Chelem s'envoler dans sa discipline favorite.

Joe Klamar - AFP

Coup de tonnerre à Saalbach: le génie suisse du ski Marco Odermatt a été contraint à l'abandon après une grosse faute dans le dernier géant de l'hiver et a vu ses rêves de Grand Chelem s'envoler dans sa discipline favorite.

Depuis plus d'un an, la rengaine était la même: il y avait 30 athlètes en seconde manche d'un géant de Coupe du monde (22 samedi pour la finale) et à la fin c'était Marco Odermatt qui gagnait.

Le scenario était bien parti pour se répéter samedi dans la petite station autrichienne qui accueille les finales de la Coupe du monde de ski alpin.

Déjà assuré de remporter son troisième gros globe de cristal et vainqueur des neuf premiers géants de l'hiver, le Suisse de 26 ans avait terminé largement en tête de la première manche avec quatre dixièmes d'avance et filait tout droit vers un 10/10, un Grand Chelem pas vu depuis la légende suédoise Ingemar Stenmark en 1979.

Mais "Odi" est finalement parti à la faute en haut du tracé de la seconde manche, pas aidé par la neige molle et la mauvaise visibilité, et a dû laisser filer la victoire après une série de 12 succès en géant.

Loïc Meillard vainqueur à Saalbach, Austriche, le 16 mars 2024

Loïc Meillard vainqueur à Saalbach, Austriche, le 16 mars 2024

Johann GRODER - APA/AFP

C'est la première fois depuis fin 2019 qu'Odermatt, invaincu dans sa discipline favorite depuis février 2023, ne termine pas un géant de Coupe du monde et la première fois depuis mars 2021 qu'il n'est pas sur le podium.

- "Pas du tout nerveux" -

"Je n'étais pas du tout nerveux mais je n'avais juste pas les jambes aujourd'hui pour aller chercher cette victoire avec ces conditions printanières. C'est comme ça", a réagi, frustré, Odermatt au micro de la Fédération internationale de ski.

Maigre consolation pour le Suisse qui affichait un sourire dépité après son abandon, c'est son compatriote et ami Loïc Meillard qui a remporté la course, devant l'Andorran Joan Verdu (+ 71 centièmes) et un autre Suisse, Thomas Tumler (+ 79 centièmes).

"Je savais qu'il fallait que je pousse car Loïc (Meillard) n'était pas loin. Je suis content de le voir gagner et de voir Thomas (Tumler) sur le podium. Je suis fier d'eux", a insisté Odermatt.

Marco Odermatt à Saalbach, Autriche, le 16 mars 2024

Marco Odermatt à Saalbach, Autriche, le 16 mars 2024

Joe Klamar - AFP

S'il ne rejoindra pas Stenmark et son Grand Chelem inédit samedi, le Suisse rechausse les skis la semaine prochaine pour la descente et le super-G, deux disciplines où il est également provisoirement en tête des classements des spécialités.

Il peut donc finir la saison avec quatre globes (géant, super-G, descente, général), du jamais vu depuis 23 ans, et battre son propre record de points inscrits en un hiver (2042 points l'année dernière).

La Coupe du monde masculine de ski alpin se poursuit dimanche avec le slalom.

AFP / Saalbach (Autriche) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/