single.php

Roland-Garros: Paquet et Moutet par toutes les émotions

Ni Katerina Siniakova, ni la pluie n'ont pu faire dérailler Chloé Paquet qui s'est hissée pour la première fois de sa carrière au troisième tour de Roland-Garros, imitée en soirée par le volcanique Corentin Moutet, lui aussi vainqueur dans une ambiance survoltée, jeudi.

Bertrand GUAY - AFP

Ni Katerina Siniakova, ni la pluie n'ont pu faire dérailler Chloé Paquet qui s'est hissée pour la première fois de sa carrière au troisième tour de Roland-Garros, imitée en soirée par le volcanique Corentin Moutet, lui aussi vainqueur dans une ambiance survoltée, jeudi.

La belle histoire bleue de l'année à Paris, Chloé Paquet est en train de l'écrire: âgée de 29 ans, elle pointe au 136e rang mondial et participe à son septième Roland-Garros grâce à une invitation. Une seule fois jusque-là, avait-elle passé le premier tour, lors de sa première participation en 2017.

Comme Moutet, la Versaillaise a été portée par le public, du court N.7, pour renverser 3-6, 7-6 (7/2), 7-6 (10/6) Siniakova en 3h07.

Cette dernière est certes spécialiste du double (sept titres en Grand Chelem) mais elle pointe au 33e rang mondial en simple et a atteint les 8es de finale à Roland-Garros en simple en 2019.

Alors Paquet pouvait exulter après-coup. "C'est la première fois que je jouais un super-tie break, qu'est-ce que c'est long !", s'est-elle exclamée.

Elle a longuement applaudi le public dans un grand sourire, avant de faire des photos et de sauter en rythme avec ses supporteurs. Mais elle a dû batailler pour s'imposer.

- Gracheva confirme -

Menant 3-1 dans la première manche, elle a concédé cinq jeux d'affilée et le set. La pluie a alors une première fois interrompu la partie. Après un échange de services en milieu de deuxième set, les joueuses se sont départagées au tie break, remporté aisément par la Française.

Paquet a immédiatement pris l'avantage 2-0 dans la manche décisive. Tout semblait rouler pour elle, quand la pluie a une seconde fois obligé les joueuses à rentrer au vestiaire. Un timing cette fois favorable à son adversaire qui a recollé au retour. Après un nouvel échange de services entre 3-3 et 4-4, Paquet et Siniakova se sont départagées au jeu décisif.

La Française a pris le large 5/0, mais la Tchèque est revenue à 5/4. Puis Paquet a mené 7/4 mais Siniakova est revenue à 7/6. Dans la foulée, Paquet s'est offert trois balles de match à 9/6 et a conclu sur sa première.

Cette fan de foot - elle a donné des noms de joueurs du PSG à ses raquettes - affrontera dès vendredi une autre Tchèque, Marketa Vondrousova (6e), victorieuse à Wimbledon l'an dernier et finaliste à Roland-Garros en 2019.

Paquet sera accompagnée au troisième tour par Varvara Gracheva (88e) qui a confirmé sa belle victoire au 1er tour contre la Grecque Maria Sakkari, en disposant sans trembler (6-1, 6-3) de l'Américaine Bernarda Pera (80e) en 57 minutes passées sur le Simonne-Mathieu.

- Monfils dépassé -

Un court sur lequel Corentin Moutet semble se sentir comme chez lui, après y avoir déjà remporté son premier tour, puisqu'il a dominé le Kazakh Alexander Shevchenko (59e) 6-4, 6-2, 0-6, 6-3.

Parti très fort, il a connu un gros passage à vide au troisième set, sortant du match avec jets de raquette rageurs en prime. A ce moment-là, "je suis frustré de ne pas trouver de solutions, lui jouait beaucoup mieux, dès que j'essayais d'être plus agressif, je ratais pas mal", a-t-il concédé.

"Je me suis dit +l'orage va passer+, je savais qu'au quatrième set il fallait être courageux", a ajouté le Français, qui, après avoir concédé cette vilaine roue de bicyclette, a en effet su remettre le dérailleur en place.

Avant cela, et avant que la pluie ne fasse encore des siennes et n'interrompe provisoirement la rencontre, le gaucher avait séduit, emportant les deux premiers sets 6-4, 6-2.

Moutet, qui atteint le troisième tour pour la deuxième fois depuis 2019, jouera vendredi contre l'Autrichien Sebastian Ofner, à nouveau dans son jardin d'adoption.

Il sera le seul représentant masculin chez les Bleus: Gaël Monfils (37e) a été battu 7-5, 6-1, 6-4 par l'Italien Lorenzo Musetti (30e), Arthur Rinderknech (69e) a abandonné sur blessure contre Tomas Martin Etcheverry (29e) et Alexandre Müller (90e) a été éliminé par l'Italien Matteo Arnaldi (35e) 6-4, 6-1, 6-3.

Par Igor GEDILAGHINE / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
05H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/