single.php

Foot: Mbappé, libéré par son transfert au Real Madrid, règle ses comptes avec le PSG

"Des choses et des gens me rendaient malheureux". La superstar Kylian Mbappé, "soulagé et libéré" par son transfert au Real Madrid, a réglé quelques comptes avec le PSG, son ancien club, mardi lors de sa première prise de parole depuis l'annonce de son arrivée en Espagne.

FRANCK FIFE - AFP

"Des choses et des gens me rendaient malheureux". La superstar Kylian Mbappé, "soulagé et libéré" par son transfert au Real Madrid, a réglé quelques comptes avec le PSG, son ancien club, mardi lors de sa première prise de parole depuis l'annonce de son arrivée en Espagne.

Le passage du capitaine de l'équipe de France en conférence de presse, à la veille du match amical des Bleus contre le Luxembourg à Metz, était particulièrement attendu au lendemain de l’officialisation de sa signature au Real. Et comme à son habitude, l'attaquant ne s'est pas dérobé et en a même profité pour distribuer quelques tacles à Paris, où il a passé sept saisons de 2017 à 2024.

Mbappé avait pourtant expliqué lors d'un propos préliminaire ne pas vouloir répondre aux questions concernant son transfert afin de "protéger la sélection". Mais l'envie était visiblement trop forte de crever l'abcès et de déverser tout ce qui lui était resté en travers de la gorge au cours de sa dernière saison parisienne.

"Au PSG je n'étais pas malheureux, ce serait cracher dans la soupe et cracher au visage de tous ces gens qui m'ont défendu, mais des choses et des gens me rendaient malheureux", a-t-il ainsi déclaré en référence à l'été 2023 quand il avait été écarté du groupe professionnel pour avoir refusé de lever une option pour rester au PSG jusqu’en 2025.

Il avait même été privé de la tournée au Japon et en Corée du sud du club de la capitale avant de retrouver sa place pour la 2e journée de Ligue 1 avec la promesse de renoncer à une partie de ses primes.

Kylian Mbappé avec Paris en finale de la Coupe de France, le 25 mai 2024 à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille

Kylian Mbappé avec Paris en finale de la Coupe de France, le 25 mai 2024 à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille

FRANCK FIFE - AFP/Archives

"On me l'a dit, on me l'a fait comprendre, on m'a parlé violemment", a-t-il ajouté, affirmant avoir été "sauvé par (l'entraîneur) Luis Enrique et (le conseiller football) Luis Campos". "Sans eux je n'aurais jamais remis les pieds sur le terrain", a-t-il dit.

- Relations exécrables avec Al-Khelaïfi -

De quoi envenimer encore un peu plus des relations devenues exécrables avec la direction du club et le président Nasser Al-Khelaïfi en particulier. Depuis l'annonce en interne de son départ, en février, les deux camps sont à couteaux tirés et le joueur, qui a vu son temps de jeu fondre brutalement après cette date, n'a pas reçu son salaire du mois d'avril.

Signe que le divorce est définitivement consommé, Mbappé n'a pas cité une seule fois le nom du dirigeant qatarien, comme au cours de sa vidéo révélant son départ du PSG le 10 mai.

Dans ces conditions, il estime avoir réalisé "(sa) meilleure saison" après avoir inscrit 44 buts, malgré un échec en demi-finales de Ligue des champions et aucune réalisation en deux matches contre le Borussia Dortmund.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi et Kylian Mbappé s'affichent complices au Parc des Princes le 23 mai 2022,  avant de se brouiller

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi et Kylian Mbappé s'affichent complices au Parc des Princes le 23 mai 2022, avant de se brouiller

FRANCK FIFE, FRANCK FIFE - AFP/Archives

Interrogé par l'AFP après cette sortie publique de Mbappé, le PSG s'est refusé à tout commentaire mais de source proche du club, on estime que le joueur "n'a absolument aucune classe".

"Nasser al-Khelaïfi n'a jamais dicté la moindre décision à l'équipe. Luis Enrique l'a même dit lui-même mais malgré tout, Mbappe dit quelque chose et tout le monde imprime comme si c'était la vérité", a poursuivi la même source.

Mbappé se dit lui désormais "libéré et soulagé" par le dénouement de son transfert, "un rêve qui se réalise", et ne veut penser qu'à l'Euro qui arrive avec l'équipe de France.

"J'ai pris une baffe à l'Euro-2021 avec cette compétition ratée (élimination en 8e de finale par la Suisse avec un tir au but manqué, NDLR). J'ai cet état d'esprit revanchard. C'est excitant et c'est un challenge individuel et collectif. Je pense que les gens sont impatients. J'ai toujours eu cette ambition de tout donner et d'essayer de marquer l'histoire du foot français", a lancé le capitaine, avide de passer à autre chose et de tourner définitivement la page de cette dernière saison au PSG vraiment pas comme les autres.

Par Keyvan NARAGHI, Alice LEFEBVRE / Metz (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
10H
09H
08H
07H
05H
04H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/