single.php

Foot: la France éteinte par le Canada avant l'Euro

L'équipe de France, avec un Kylian Mbappé seulement pendant le dernier quart d'heure, a rendu contre le Canada (0-0) une dernière copie confuse, dimanche à Bordeaux pour son dernier match de préparation avant l'Euro-2024.

FRANCK FIFE - AFP

L'équipe de France, avec un Kylian Mbappé seulement pendant le dernier quart d'heure, a rendu contre le Canada (0-0) une dernière copie confuse, dimanche à Bordeaux pour son dernier match de préparation avant l'Euro-2024.

Il faudra en faire plus contre l'Autriche, le 17 juin, pour les débuts des Bleus dans la compétition. Ils étaient moins inspirés que contre le Luxembourg (3-0), mercredi à Metz, où Mbappé les avait portés avec deux passes décisives et un but.

Mais sans le capitaine, ménagé après un coup au genou au match précédent et des petits soucis au dos, l'expression offensive des Bleus a été très brouillonne, contre un adversaire discipliné mais sans génie.

Son entrée (74) a fait vrombir de joie le stade bordelais, mais avec lui le verrou canadien n'a pas sauté non plus, malgré un dernier contre (90+3).

Les Pays-Bas, deuxième adversaire de la France à l'Euro, avait eux corrigé 4-0 les "Canucks" la semaine dernière...

- Giroud fêté -

L'attaquant français Olivier Goroud contre le Canada, le 9 juin 2024 à Bordeaux

L'attaquant français Olivier Goroud contre le Canada, le 9 juin 2024 à Bordeaux

FRANCK FIFE - AFP

Seul Ousmane Dembélé, que "Kyky" a remplacé, a créé des différences. Il a régalé le public bordelais, qui ne demandait pourtant qu'à s'enflammer, en puisant dans sa panoplie de dribbles, crochets, petits ponts, coups de reins...

Mais ses actions incisives n'ont que trop rarement apporté le danger devant le but canadien, par exemple une frappe à bout portant de N'Golo Kanté contrée par le gardien Maxime Crépeau (8).

En début de match, les Bleus ont aussi frappé la barre transversale par Marcus Thuram (9), et Antoine Griezmann a vu son tir croisé, et dévié, frôler le poteau (19).

Ensuite, l'équipe de Didier Deschamps s'est franchement ramollie, à l'image de cette tête ratée de Dayot Upamecano, pourtant en très bonne position (34). Randal Kolo-Muani a aussi mangé une balle de match en frappant une tête à côté (90+1).

Olivier Giroud aligné en pointe, et serti du brassard de capitaine pour son dernier match en France avec le maillot Bleu, n'a pas pesé. Il a tenté une reprise acrobatique (61) juste avant d'être remplacé, une sortie de gladiateur, ovationné par un public qui l'a royalement fêté tout le match.

- Camavinga décevant -

Sinon, l'animation a vraiment laissé à désirer, et ce match n'a pas livré beaucoup de réponses pour les Bleus avant le Championnat d'Europe.

Le Français Eduardo Camavinga (g) face au Canadien Alphonso Davies, le 9 juin 2024 à Bordeaux

Le Français Eduardo Camavinga (g) face au Canadien Alphonso Davies, le 9 juin 2024 à Bordeaux

FRANCK FIFE - AFP

Outre la titularisation de Giroud à la place de Mbappé, le sélectionneur avait changé trois autres joueurs par rapport au Luxembourg.

"Dembouz", malade (rhinite) à Metz, a donc été le seul à tirer son épingle du jeu.

Eduardo Camavinga, aligné à la récupération avec Kanté, s'est montré moins fringant qu'avec le Real Madrid. Il a perdu quelques ballons et récolté un avertissement pour une faute sur Koné (40).

William Saliba, titularisé en charnière avec Upamecano, a assuré défensivement, avec deux sauvetages décisifs devant Cyle Larin (67) et Jonathan Osorio (78), mais il a montré des limites dans la relance.

Le nouveau système mis en place par Deschamps sur ces deux matches, une défense à trois en phase de possession avec un Théo Hernandez très haut côté gauche, a fait moins d'étincelles que contre le Luxembourg.

Le Milanais est sorti à la pause, remplacé côté gauche par Ferland Mendy, qui n'avait pas encore joué ni porté ce maillot depuis septembre 2022 (une défaite au Danemark 2-0).

Comme Kingsley Coman a aussi disputé le dernier quart d'heure, à la place d'un Thuram encore décevant, il n'y a plus que les convalescents Aurélien Tchouaméni et Adrien Rabiot, et les deux gardiens remplaçants, qui n'ont pas joué dans cette préparation.

Les Français n'ont pas montré grand chose contre le Canada, ils ont même eu chaud quand Liam Millar a frappé à son tour la barre (47) ou Saliba a contré Osorio. Mais c'est contre l'Autriche qu'il faudra être prêt.

Par Emmanuel BARRANGUET / Bordeaux (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/