single.php

F1: doublé Ferrari avec Sainz devant Leclerc en Australie, Verstappen au tapis

Coup d'arrêt à l'hégémonie Verstappen. L'Espagnol Carlos Sainz a remporté devant son équipier chez Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc, le Grand Prix d'Australie, 3e manche de la saison de Formule 1 lors de laquelle le maître des circuits Max Verstappen a dû abandonner.

WILLIAM WEST - AFP

Coup d'arrêt à l'hégémonie Verstappen. L'Espagnol Carlos Sainz a remporté devant son équipier chez Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc, le Grand Prix d'Australie, 3e manche de la saison de Formule 1 lors de laquelle le maître des circuits Max Verstappen a dû abandonner.

Le tracé de l'Albert Park, en plein coeur de Melbourne, n'a donc pas été le théâtre d'une dixième victoire consécutive en GP pour "Mad Max": pour la première fois depuis avril 2022 -ici-même en Australie- le leader au championnat du monde a dû abandonner, en raison d'un rare problème de fiabilité sur sa Red Bull.

Après s'être facilement imposé lors des deux premières manches de la saison, à Bahreïn et en Arabie Saoudite, le Néerlandais avait signé sa 35e pole en F1 samedi. Et il pouvait logiquement espérer égaler son record de 10 victoires consécutives, établi la saison dernière aux dépens de l'Allemand Sebastian Vettel (9 victoires de rang en 2013).

Mais, s'il est parvenu à conserver les rênes de la course à l'extinction des feux, le champion sortant s'est fait doubler par Sainz dès le deuxième tour, avant de signaler à son équipe quelques instants plus tard que "de la fumée bleue" se dégageait de sa monoplace.

Le champion du monde néerlandais Max Verstappen (Red Bull) abandonne peu après le début du GP de F1 d'Australie, le 24 mars 2024 à Melbourne

Le champion du monde néerlandais Max Verstappen (Red Bull) abandonne peu après le début du GP de F1 d'Australie, le 24 mars 2024 à Melbourne

Scott Barbour - POOL/AFP

"Dès que les feux se sont éteints, le frein droit s'est bloqué, si bien que la voiture était difficile à piloter dès le départ", a ensuite expliqué "Mad Max", qui restait sur 43 GP sans abandon.

Le Néerlandais reste certes en tête du championnat, mais Charles Leclerc passe au deuxième rang et ne compte plus que quatre unités de retard sur le leader (51 points contre 47).

- Sainz, deux semaines après son opération -

Comme à Singapour en septembre dernier -où il avait mis fin à la première série de dix victoires de Verstappen-, Carlos Sainz, à peine remis de son appendicectomie il y a 15 jours, n'a pas tremblé et remporte en Australie sa troisième victoire en F1, après Singapour en 2023 et Silverstone en 2022.

"C'était une très bonne course, physiquement ce n'était pas le plus facile mais j'étais en grande partie seul donc j'ai pu gérer le rythme", a réagi à l'arrivée l'Espagnol, deuxième sur la grille et vainqueur devant Leclerc.

Max Verstappen (Red Bull) devant le futeur vainqueur du GP d'Australie, l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari), peu après le départ, le 24 mars 2024 à Melbourne

Max Verstappen (Red Bull) devant le futeur vainqueur du GP d'Australie, l'Espagnol Carlos Sainz (Ferrari), peu après le départ, le 24 mars 2024 à Melbourne

WILLIAM WEST - AFP

Le duo offre à Ferrari son premier doublé depuis le GP de Bahreïn en 2022.

"Cela fait du bien, surtout pour l'équipe", a salué Leclerc, qui termine devant le Britannique Lando Norris, troisième au volant de sa McLaren. Son coéquipier, l'Australien Oscar Piastri, échoue au pied du podium à l'issue d'une fin de course marquée par l'impressionnant accident de George Russell (Mercedes).

Le Britannique est venu taper un mur avant de terminer sur le flanc gauche de sa voiture arrêtée au milieu de la piste. Dans une vidéo diffusée ultérieurement, on l'entend, très inquiet des risques de collision, réclamer urgemment à la radio un "drapeau rouge", là où les commissaires se contenteront d'une voiture de sécurité virtuelle...

Et si l'accident est resté sans conséquence physique pour le pilote, il est venu conclure un GP à oublier pour Mercedes.

En effet, plus tôt, son septuple champion du monde Lewis Hamilton -attendu l'an prochain chez Ferrari à la place de Sainz- a dû abandonner à cause d'un problème moteur.

- Pérez, 5e anonyme -

Si Mercedes a connu un cauchemar, chez Red Bull, le week-end a été décevant. Son deuxième pilote, Sergio Pérez, a terminé 5e de la course -ramenant dix points supplémentaires à l'équipe- mais le Mexicain, vice-champion en titre, a disputé une course anonyme et n'a jamais été en mesure de rivaliser avec les hommes de tête.

"Nous n'avions pas le bon équilibre sur la voiture", a expliqué Pérez. "C'était un peu en mode survie avec la dégradation (des pneus, ndlr) que nous avions, et nous n'étions pas à la hauteur de Ferrari ou de McLaren".

Le pilote britannique George Russell sort indemne de sa Mercedes lors du GP d'Australie de F1, le 24 mars 2024 à Melbourne

Le pilote britannique George Russell sort indemne de sa Mercedes lors du GP d'Australie de F1, le 24 mars 2024 à Melbourne

Paul CROCK - AFP

"La pénalité sur la grille nous a aussi fait du mal", a-t-il encore jugé. Troisième des qualifications samedi, Pérez est finalement parti de la 6e position dimanche, après avoir reçu une pénalité de trois places pour avoir "inutilement gêné" l'Allemand Nico Hulkenberg (Haas).

Le Mexicain, deuxième au championnat avant l'arrivée du paddock à Melbourne, rétrograde à la troisième place, à cinq points de Verstappen.

Du côté d'Alpine, les pilotes français ont échoué hors du Top 10: Pierre Gasly termine 13e après avoir écopé de cinq secondes de pénalité, Esteban Ocon 16e.

Par Hélène DAUSCHY / Melbourne (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
09H
08H
07H
04H
01H
00H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/