single.php

Euro-2024: en mission, l'Ukraine, en guerre, se qualifie pour l'Euro

L'Ukraine, en guerre depuis deux ans contre la Russie, s'est qualifiée pour l'Euro-2024, en battant en barrage l'Islande 2 buts à 1 mardi à Wroclaw en Pologne où le match avait été délocalisé.

Sergei GAPON - AFP

L'Ukraine, en guerre depuis deux ans contre la Russie, s'est qualifiée pour l'Euro-2024, en battant en barrage l'Islande 2 buts à 1 mardi à Wroclaw en Pologne où le match avait été délocalisé.

Comme face à la Bosnie, au tour précédent, les Ukrainiens ont d'abord paru totalement tétanisés par une possible qualification dont l'enjeu dépassait largement l'aspect sportif.

Apathiques durant toute la première période, ils ont été punis par une équipe islandaise compacte, portée par l'attaquant du Genoa Albert Gudmundsson.

Auteur d'un triplé face à Israël en demi-finale de barrage, Gudmundsson a inscrit son 4e but en autant de jours, se jouant de toute la défense ukrainienne pour frapper à l'entrée de la surface et tromper Andriy Lunin (1-0, 30e).

Mais portés par les 40.000 spectateurs de la Worclaw Arena, toute acquise à leur cause, les 250.000 ressortissants ukrainiens vivant désormais dans cette ville du sud-ouest de la Pologne, et un peuple pour lequel ils sont en mission à chaque fois qu'ils entrent sur un terrain de football, les partenaires de Mykhaïlo Mudryk ont totalement changé de visage en seconde période.

Le milieu de terrain ukrainien Georgiy Sudakov (en jaune) aux prises avec l'Islandais Arnor Traustason, lors du barrage d'accession à l'Euro-2024 mardi 26 mars 2024 à Wroclaw (Pologne)

Le milieu de terrain ukrainien Georgiy Sudakov (en jaune) aux prises avec l'Islandais Arnor Traustason, lors du barrage d'accession à l'Euro-2024 mardi 26 mars 2024 à Wroclaw (Pologne)

Sergei GAPON - AFP

Monopolisant le ballon, empêchant les Islandais de ressortir de leur camp, ils ont égalisé grâce à l'ailier de Gérone, Viktor Tsygankov (1-1, 54e).

C'est Mudryk, l'ailier de Chelsea, qui a porté l'estocade à la 84e minute et délivré ses partenaires qui avaient pris l’ascendant sur des Islandais complétement épuisés.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a adressé aux joueurs un message de félicitations à forte teneur politique.

"Merci les gars ! Merci à la sélection ! Pour les grandes émotions offertes au pays tout entier. Pour cette victoire importante et pour cette qualification pour l'Euro. Pour avoir démontré une fois de plus que chaque fois que les Ukrainiens font face à des difficultés mais ne renoncent pas et continuent la lutte, les Ukrainiens gagnent", a-t-il écrit sur son compte X.

"Dans une période où l'ennemi tente de nous détruire, nous apportons chaque jour la preuve que les Ukrainiens sont et resteront. L'Ukraine est et restera ! Gloire à l'Ukraine", a-t-il ajouté.

En Allemagne cet été, les Ukrainiens seront reversés dans le groupe E, une poule ouverte dans laquelle ils retrouveront la Belgique, favorite, la Roumanie et la Slovaquie, dont le chef du gouvernement, Robert Fico, mène une politique ouvertement pro-russe.

Depuis deux ans, chaque match de la "Zbirna", le surnom de la sélection ukrainienne, revêt un enjeu plus important que le simple objectif sportif.

AFP / Wroclaw (Pologne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/