single.php

Euro-2024/barrages: la Pologne au bout du suspense rejoint le groupe de la France

La Pologne de Robert Lewandowski s'est qualifiée pour l'Euro aux tirs aux buts (0-0, 5 tab 4) face au Pays de Galles en barrages mardi soir à Cardiff, et sera le troisième adversaire de l'équipe de France en phase de groupe, avec les Pays-Bas et l'Autriche.

Geoff Caddick - AFP

La Pologne de Robert Lewandowski s'est qualifiée pour l'Euro aux tirs aux buts (0-0, 5 tab 4) face au Pays de Galles en barrages mardi soir à Cardiff, et sera le troisième adversaire de l'équipe de France en phase de groupe, avec les Pays-Bas et l'Autriche.

En devant passer par une crispante séance de tirs aux buts, les Polonais ont arraché le tout dernier billet pour la compétition qui aura lieu de mi-juin à mi-juillet en Allemagne, après la victoire de l'Ukraine contre l'Islande (2-1) - en Pologne à cause de la guerre - et la qualification aux tirs aux buts de la Géorgie face à la Grèce.

Tout à sa joie, Robert Lewandowski a sans doute aussi poussé un grand ouf de soulagement en pensant qu'il aurait pu, à 35 ans, dire au revoir aux grandes compétitions internationales en sélection. Cela aurait été un échec retentissant alors que le pays a toujours participé à l'Euro depuis 2008.

Pendant la partie, l'attaquant star a été muselé par la défense galloise et a eu peu d'influence sur le jeu quand, frustré, il est redescendu pour aider à la construction.

- Szczesny héroïque -

Il s'est rattrapé en tirant en premier aux tirs aux buts pour montrer la voie aux siens: serein, il s'est joué de Danny Ward en regardant jusqu'au bout où le portier allait plonger.

Le Polonais Robert Lewandowski, ici contre le Pays de Galles mardi à Cardiff,  disputera bien l'Euro cet été en Allemagne

Le Polonais Robert Lewandowski, ici contre le Pays de Galles mardi à Cardiff, disputera bien l'Euro cet été en Allemagne

Geoff Caddick - AFP

Ensuite, ses quatre coéquipiers ont trouvé la mire en toute tranquillité malgré l'hostilité du public, tandis que le Gallois Daniel James, dernier tireur, voyait sa frappe repoussée par Wojciech Szczesny, le héros de la soirée sans conteste.

Car le gardien a dû s'employer pendant la partie. Les Gallois, sans leur habituel capitaine Aaron Ramsey blessé, s'habituant à jouer sans Gareth Bale retraité début 2023, ont longtemps fait parler leur force collective et leur envie. Leurs supporters ont poussé jusqu'au bout en chantant avec le soutien d'une fanfare.

Ce sont les Dragons rouges qui se sont montré les plus dangereux en première période et pendant une bonne partie de la seconde : tête proche du cadre de Ben Davies à la 17e minute, un but refusé sur un hors-jeu de quelques centimètres juste avant la pause, une tête de Kieffer Moore sortie d'une belle claquette par Szczesny...

Dans l'autre surface, les Polonais se montraient peu tranchants.

Les Gallois ont aussi mieux entamé la prolongation et Szczesny a encore dû repousser du bout des gants un centre à ras de terre tout près de son but (99e).

Sur la contre-attaque qui a suivi, Piotrowski a failli trouver la lucarne qui s'est dérobée au dernier moment. Les Polonais ont dû aller chercher leur salut au bout du suspense et ont fêté dignement leur qualification face à leurs supporters.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
09H
08H
05H
23H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/