single.php

Equipe de France: Mbappé "comprendrait" s'il était sifflé au Vélodrome

La star et capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé a déclaré mardi qu'il "comprendrait" si le public du Vélodrome le sifflait lors du match amical contre le Chili, mardi, à cinq jours du clasico de la L1 entre son club, le PSG, et l'OM.

FRANCK FIFE - AFP

La star et capitaine de l'équipe de France Kylian Mbappé a déclaré mardi qu'il "comprendrait" si le public du Vélodrome le sifflait lors du match amical contre le Chili, mardi, à cinq jours du clasico de la L1 entre son club, le PSG, et l'OM.

"Peu importe l'accueil qui me sera réservé, je vais donner le meilleur de moi-même. Pour être honnête, je comprendrais si je suis sifflé. Il y a un clasico dimanche, je suis joueur du PSG. Si je suis sifflé, c'est la vie, je ne le prendrais pas personnellement. Mais si je ne suis pas sifflé, je serais agréablement surpris. Comme quoi, dans la vie, on peut avoir de bonnes surprises", a-t-il affirmé en conférence de presse, à la veille de France-Chili.

"La plupart du temps dans ma carrière, je suis venu ici en tant que rival, a-t-il ajouté. Je n'ai pas eu la possibilité de bien admirer le stade. En tant que joueur de l'équipe de France, ça va être cool de jouer ici, il y a une bonne ambiance, c'est un grand stade, l'un des deux-trois stades les plus chauds en France."

Mbappé est également revenu sur la piètre prestation des vice-champions du monde et la défaite face à l'Allemagne (2-0), samedi à Lyon, indiquant n'avoir "aucun problème à porter la responsabilité des échecs".

"Le leadership a été défaillant mais on a été dépassés sur pas mal d’aspects. Il faut prendre conscience que si on joue comme ça dans les matches qui nous attendent, on va au-devant de grosses déconvenues. On devait avoir un autre visage. Maintenant, le match est passé, on a comme objectif de montrer une réaction. Il faut prendre conscience que ce qu'on a fait n'était pas suffisant", a-t-il dit.

Il a toutefois tenu à relativiser la portée du résultat contre la Mannschaft dans l'optique de l'Euro-2024 (14 juin - 14 juillet).

"Il y a eu des compétitions où les matches d'avant, on a pris des roustes et au final on a fait de grandes compétitions. Il y a eu des compétitions où on a gagné nos matches amicaux et on est rentré à la maison très vite. Les matches amicaux donnent des indications mais il n'y a pas de vérité. La preuve, on a perdu deux fois contre les Allemands en amical et je n'ai jamais perdu contre eux en match officiel", a-t-il expliqué.

AFP / Marseille (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/