single.php

Equipe de France: Deschamps très classique pour la dernière liste avant l'Euro

Pas de nouveau et retour des blessés de novembre: Didier Deschamps a choisi une liste sans surprise pour les matches amicaux de l'équipe de France contre l'Allemagne et le Chili, la dernière avant celle de l'Euro-2024.

FRANCK FIFE - AFP

Pas de nouveau et retour des blessés de novembre: Didier Deschamps a choisi une liste sans surprise pour les matches amicaux de l'équipe de France contre l'Allemagne et le Chili, la dernière avant celle de l'Euro-2024.

Sauf surprise ou blessure, cette escouade de 23 joueurs a les contours de celle qui tentera de conquérir un troisième titre de champion d'Europe en Allemagne (14 juin-14 juillet).

"DD" a notamment rappelé les habitués Ibrahima Konaté, Benjamin Pavard et Aurélien Tchouameni, qui avaient manqué sur blessure le rassemblement de novembre.

Des partants certains, il ne manque que Kingsley Coman, blessé avec le Bayern Munich, et remplacé par Moussa Diaby.

Même en difficulté à Aston Villa, l'ancien parisien a été préféré au prometteur Bradley Barcola, dont le nom circulait pour les matches amicaux contre l'Allemagne (23 mars à Lyon) et le Chili (26 mars à Marseille).

Le joueur de football français Moussa Diaby lors du match de Coupe des Nations entre la France et l'Autriche au stade Ernst Happel à Vienne le 10 juin 2022.

Le joueur de football français Moussa Diaby lors du match de Coupe des Nations entre la France et l'Autriche au stade Ernst Happel à Vienne le 10 juin 2022.

FRANCK FIFE - AFP/Archives

Le temps de jeu de Diaby "s'est un peu réduit, mais il est capable d'être décisif, de marquer et de faire marquer, et il est déjà venu avec nous puisqu'il a dix sélections", a plaidé Deschamps.

Pour la dernière liste avant l'Euro, le coach a préféré un "des joueurs qui viennent régulièrement" plutôt que de tester Barcola.

- Diaby plutôt que Barcola -

Le jeune attaquant parisien a un "fort potentiel", estime l'entraîneur, mais "il me semblait plus logique de rappeler Moussa". La sélection de Diaby a aussi été facilitée par l'indisponibilité de Christopher Nkunku (cuisse).

La liste ressemble fort à celle de l'Euro "s'il n'y a pas de soucis physiques", a dit le technicien. "Pour 2, 3, 4 joueurs il peu y avoir des réflexions", mais "je sais trop bien malheureusement qu'il y a ceux qui se blessent avant.

Entre le rassemblement et la liste de mai ce sera compliqué, il faut toujours anticiper pour avoir des solutions" de remplacement "jusqu'à ce que le règlement permet, à J-1 du premier match".

Le joueur de football français Benjamin Pavard lors du match opposant la France à l'Albanie au Stade de France le 7 septembre 2019.

Le joueur de football français Benjamin Pavard lors du match opposant la France à l'Albanie au Stade de France le 7 septembre 2019.

Lionel BONAVENTURE - AFP/Archives

Deschamps a donc rappelé des cadres, absents contre Gibraltar et la Grèce sur blessure. Aurélien Tchouameni, devenu indispensable au milieu de terrain, le grognard Benjamin Pavard, pas toujours titulaire mais dans le bon wagon pour l'Euro du haut de ses 52 sélections et Ibrahima Konaté, qui avait manqué sur des petites blessures deux des trois derniers rassemblements.

Au milieu, il a retenu Adrien Rabiot malgré des douleurs au pied gauche. "S'il est là c'est que les nouvelles sont bonnes, et si tout se passe bien il n'y aura pas de souci", a développé Deschamps.

Il a rappelé Warren Zaïre-Emery, 18 ans, qui n'avait joué qu'un quart d'heure lors de sa première sélection contre Gibraltar (14-0), le temps de marquer son premier but et de sortir blessé. "Il a bien récupéré et a confirmé ce qu'il avait déjà fait très bien avant"

- Les JO s'éloignent pour Mbappé et Griezmann -

DD a aussi fait part de ses doutes sur la possibilité pour trois de ses joueurs de disputer les Jeux olympiques. "C'est très difficile sur un plan psychologique et physique de pouvoir enchaîner deux compétitions comme ça, l'été, sans avoir eu de vacances", a-t-il estimé. Kylian Mbappé ou Antoine Griezmann, qui avaient candidaté, sont loin des JO.

Deschamps s'est aussi payé le directeur technique national Hubert Fournier, qui avait parlé sur RMC de sessions spéciales de toutes les sélections pour les séances de tirs au but. "Je trouve déplacée la sortie médiatique du DTN, et même irrespectueuse" pour les entraîneurs nationaux, a-t-il tonné.

En revanche il n'est pas intervenu sur la baisse du temps de jeu de Kylian Mbappé au Paris Saint-Germain.

Deschamps a cité l'entraîneur parisien Luis Enrique qui, quand il était sélectionneur de l'Espagne, "n'aimait pas qu'on vienne fourrer son nez dans ses affaires", et n'allait donc pas faire la même chose.

Mais le sélectionneur a tout de même osé une pirouette: "S'il peut donner un peu plus de temps de jeu à (Randal) Kolo-Muani", qui figure dans la liste, "ça m'arrangerait un peu", a-t-il conclu en souriant.

Par Emmanuel BARRANGUET / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/