single.php

Dopage: le nageur chinois Sun Yang veut reprendre "au plus vite"

Le nageur chinois Sun Yang, triple champion olympique, a déclaré vouloir revenir à la compétition "au plus vite" après la fin mardi de sa suspension de plus de quatre ans pour violation des règles antidopage.

Oli SCARFF - AFP/Archives

Le nageur chinois Sun Yang, triple champion olympique, a déclaré vouloir revenir à la compétition "au plus vite" après la fin mardi de sa suspension de plus de quatre ans pour violation des règles antidopage.

Le sportif purgeait depuis février 2020 une suspension de quatre ans et trois mois pour la destruction au marteau d'un échantillon de son sang prélevé lors d'un contrôle antidopage inopiné à son domicile en septembre 2018.

Il avait argué que les contrôleurs n'avaient pas les autorisations nécessaires.

D'abord suspendu huit ans, sa sanction a été réduite à quatre ans en appel par le Tribunal arbitral du sport (TAS).

"J'espère pouvoir au plus vite choisir une compétition et me retrouver sur le plot de départ", a indiqué le sportif de 32 ans au média chinois The Paper dans une interview publiée ce mardi.

Le retour de Sun Yang intervient au moment où les nageurs chinois sont dans le collimateur depuis la révélation par des médias que l'Agence mondiale antidopage (AMA) a autorisé 23 nageurs chinois à participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021 malgré un contrôle positif.

Le retour de Sun Yang est trop tardif pour qu'il puisse participer aux JO de Paris cet été, mais il a laissé entendre qu'il se fixait d'autres objectifs.

"Les Jeux olympiques ne sont qu'une compétition pour moi, ils se finiront, et après, il y aura d'autres" compétitions, a déclaré Sun Yang.

"Depuis que j'ai repris l'entraînement, j'effectue souvent des simulations de compétition (...) J'essaie constamment de retrouver cette sensation", a-t-il souligné.

Sun Yang a été le premier nageur chinois à remporter l'or olympique, sur 400 m et 1.500 m, aux Jeux de Londres en 2012. A son palmarès figurent également 11 titres mondiaux entre 2011 et 2019.

Mais il est devenu une figure controversée. Certains rivaux l'ont traité de tricheur lors des JO de Rio en 2016 et deux concurrents ont refusé de se tenir à ses côtés sur des podiums aux Mondiaux-2019.

Il dit avoir connu une période "sombre" après l'annonce de sa suspension, mais a pu en profiter pour se marier et étudier à l'université.

"Ces quatre années ont aussi rendu ma vie plus enrichissante" grâce au soutien de son épouse, la gymnaste chinoise Zhang Doudou, ou de ses études, a-t-il souligné.

"Avec le recul, je me dis que ce n'était finalement pas grand chose, ce n'était pas si dur", a-t-il relativisé.

AFP / Shanghai (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
08H
07H
05H
04H
23H
22H
Revenir
au direct

À Suivre
/