single.php

Biathlon: Vittozzi s'impose et fond sur Tandrevold, Jeanmonnot 2e du sprint à Canmore

L'Italienne Lisa Vittozzi a remporté le sprint jeudi à Canmore, au Canada, devant Lou Jeanmonnot et en profite, à deux courses de la fin de la saison, pour fondre au classement général de la Coupe du monde de biathlon sur la Norvégienne Ingrid Tandrevold, seulement 17e.

Isaac HALE - AFP/Archives

L'Italienne Lisa Vittozzi a remporté le sprint jeudi à Canmore, au Canada, devant Lou Jeanmonnot et en profite, à deux courses de la fin de la saison, pour fondre au classement général de la Coupe du monde de biathlon sur la Norvégienne Ingrid Tandrevold, seulement 17e.

Le podium est occupé en intégralité par des biathlètes ayant réussi un 10 sur 10 face aux cibles : Vittozzi s'est imposée avec 5 sec 5/10e d'avance sur Jeanmonnot, et 8 sec 6/10e sur la Suissesse Lena Haecki-Gross.

Avec une faute au tir, Julia Simon a terminé quatrième, à 19 sec 4/10e.

Le scénario du pire se dessine pour Tandrevold dans la bataille pour le gros globe de cristal : seulement 17e du sprint avec 1 min 1 sec 6/10e de retard, après deux cibles manquées, une couché et une debout, la Norvégienne voit Vittozzi, jusque-là en embuscade, fondre sur elle dans la dernière ligne droite.

Avant la poursuite de samedi - qui sera lancée avec les écarts hérités du sprint - et la mass start de dimanche, Tandrevold ne compte plus que sept points d'avance sur sa rivale italienne (988 points contre 981), quand une victoire en rapporte 90.

"Ça va vraiment être une bataille difficile. Je ne dois pas oublier que c'est la première fois que je suis dans cette situation (de pouvoir terminer la saison N.1 mondiale, ndlr), observe au micro de la chaîne L'Equipe celle qui porte le dossard jaune de leader. C'est vraiment inattendu. Je ne pensais pas du tout que je serais aussi forte que Justine (Braisaz-Bouchet), Julia (Simon), Lisa (Vittozzi)... Je dois croire que je peux y arriver. Et si ce n'est pas cette année, ce sera peut-être une autre."

- "Encore beaucoup d'énergie" -

Vittozzi, qui n'a pas oublié que le gros globe lui avait échappé sur le fil il y a quelques années, se fixe elle un objectif : "bien tirer dans les deux dernières courses de la saison". C'est son atout N.1 de l'hiver, puisqu'elle affiche plus de 92% de réussite au tir.

Derrière ce duo, trois Françaises se tiennent en douze points au classement général et ont mathématiquement encore une chance : Justine Braisaz-Bouchet, avec 915 points, Simon, la tenante du gros globe, avec 908 points, et Jeanmonnot, avec 903 points.

"Je ne suis pas très fatiguée encore, j'ai encore beaucoup d'énergie pour jouer (sur la piste), au tir aussi, j'ai encore assez de présence pour arriver à mettre les balles. C'est très cool, j'en profite, je me régale", apprécie Jeanmonnot, dans le top 5 mondial dès son deuxième hiver complet dans la cour des grandes.

Braisaz-Bouchet, partie avec le dossard 1 jeudi et auteure d'une faute sur le pas de tir, s'est classée huitième du sprint, à 31 sec 6/10e, et Gilonne Guigonnat onzième avec un dix sur dix, à 43 sec 9/10e de Vittozzi.

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
14H
13H
12H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/