single.php

Athlétisme: "On est toutes là, on veut toutes gagner", affirme Shericka Jackson

La double championne du monde du 200 mètres Shericka Jackson sera l'une des attractions du meeting d'Oslo jeudi soir, où elle cherchera à accélérer après une rentrée mitigée au Maroc et alors qu'il lui reste un mois avant les redoutables sélections jamaïcaines pour les JO.

FADEL SENNA - AFP/Archives

La double championne du monde du 200 mètres Shericka Jackson sera l'une des attractions du meeting d'Oslo jeudi soir, où elle cherchera à accélérer après une rentrée mitigée au Maroc et alors qu'il lui reste un mois avant les redoutables sélections jamaïcaines pour les JO.

Question: Vous avez fait une rentrée mitigée au Maroc (22 sec 82 début mai), comment avez-vous travaillé depuis?

Réponse: "Avec mon entraîneur on a changé quelques petites choses à l'entraînement et après le meeting de Marrakech on a réajusté pas mal de points, en particulier concernant mon poids. Je pense qu'on a bien travaillé ces deux dernières semaines pour perdre un peu, on n'est pas encore là où on voudrait être en ce qui concerne le poids mais il y a encore un mois (avant les sélections jamaïcaines pour les JO) et les choses se mettent en place, ça va dans le bon sens."

Q: Comment est-ce que vous gérez la concurrence sur le sprint jamaïcain, avec les sélections olympiques qui arrivent fin juin ?

"Je ne pense pas que ce soit une pression supplémentaire, il faut rester soi-même, s'entraîner dur et se concentrer sur soi. Quand on est sur une ligne de départ, on a une seule ligne à suivre et c'est ce sur quoi j'essaye de me concentrer, à l'entrainement comme en compétition."

"Quand j'étais jeune, je regardais Shelly-Ann (Fraser-Pryce) et aujourd'hui je sais que quand elle est là, elle va répondre présente donc il faut s'assurer qu'on a bien serré les pointes (rires). Je pense que c'est bien d'être en concurrence avec des athlètes qui sont difficiles à battre car je sais qu'il faut que je sois au top, que je ne peux pas faire d'erreurs car on est toutes là, on veut toutes gagner."

Q: Vous n'avez jamais gagné de titre olympique en individuel et on vous parle beaucoup du record du monde du 200 mètres... Comment gérez-vous ces attentes ?

"En 2021 je voulais mon premier titre et je n'ai même pas été en finale du 200 (éliminée dès les séries). Donc oui c'est quelque chose que j'ai hâte de réaliser et j'espère que ce sera le cas à la fin des Jeux cet été."

"Pour le record du monde, oui c'est quelque chose qu'on a en tête mais que je ne vais pas crier sur tous les toits. Pour moi personnellement, quand je produis une bonne course je sais que je vais faire un bon chrono et que tout est possible, mais le record ce n'est pas quelque chose que je vais chercher à toutes les courses ou quelque chose sur lequel je me concentre."

Propos recueillis par Valentine Graveleau et Luke Phillips

AFP / Oslo (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
05H
23H
Revenir
au direct

À Suivre
/