single.php

Allemagne: le Bayern assure l'essentiel avant Arsenal, mais perd Coman pour "plusieurs semaines"

À quatre jours de recevoir Arsenal en quarts de finale retour de la Ligue des champions, le Bayern Munich a assuré l'essentiel samedi sur sa pelouse en s'imposant contre le relégable Cologne (1-0), mais va devoir se passer de Kingsley Coman pendant "plusieurs semaines".

Michaela STACHE - AFP

À quatre jours de recevoir Arsenal en quarts de finale retour de la Ligue des champions, le Bayern Munich a assuré l'essentiel samedi sur sa pelouse en s'imposant contre le relégable Cologne (1-0), mais va devoir se passer de Kingsley Coman pendant "plusieurs semaines".

Dans un communiqué publié dans la soirée, le Bayern a indiqué que Kingsley Coman souffrait d'une "blessure au niveau du faisceau musculaire des adducteurs droits" et manquerait "plusieurs semaines", à commencer par le quart de finale retour de Ligue des champions contre Arsenal mercredi (2-2 à l'aller).

Servi en retrait par Joshua Kimmich à la 48e minute dans la surface de réparation adverse, l'international français a interrompu son action et Thomas Müller a immédiatement fait signe au banc munichois de la nécessité d'un remplacement.

L'attaquant du Bayern est sorti de la pelouse, épaulé par deux membres du staff médical du Bayern et a été remplacé par Jamal Musiala deux minutes plus tard.

"C'est un gros bémol qui l'emporte un peu sur (la victoire)", a déclaré l'entraîneur bavarois Thomas Tuchel, en conférence de presse.

Coman se remettait à peine d'une blessure au genou gauche (déchirure du ligament croisé latéral) subie fin janvier qui l'avait mis à l'arrêt pendant deux mois avant d'effectuer son retour contre Dortmund il y a deux semaines.

Cette nouvelle blessure du Français intervient à deux mois de l'Euro, programmé du 14 juin au 14 juillet en Allemagne.

À cinq journées de la fin de la saison, le Bayern compte 13 points de retard sur le Bayer Leverkusen (76 contre 63), leader invaincu cette saison (42 matches toutes compétitions confondues). Stuttgart, impressionnant vainqueur de Francfort (3-0) compte également 63 points.

Les hommes de Xabi Alonso devront donc s'imposer dimanche (17h30) contre le Werder Brême pour assurer mathématiquement un premier titre de champion d'Allemagne dans l'histoire du club en 120 ans d'existence.

Par rapport au quart de finale aller de la Ligue des champions à Londres contre Arsenal mardi (2-2), Thomas Tuchel a fait sept changements pour disputer cette 29e journée de Bundesliga face à Cologne, 17e et premier relégable, laissant notamment Manuel Neuer, Leroy Sané, ou encore Jamal Musiala sur le banc.

- Guerreiro trouve la faille -

Les coéquipiers de Thomas Müller, qui a joué samedi son 701e match sous les couleurs du Bayern Munich, ont mis du temps à ouvrir le score, la faute à la malchance, Mathys Tel (34e) et Harry Kane (43e) voyant leur tentative repoussée par le poteau.

C'est finalement le milieu de terrain défensif Raphaël Guerreiro qui a trouvé la faille à la 65e minute. Sur un coup franc tiré par Joshua Kimmich en retrait, le Portugais a parfaitement enroulé du pied gauche ne laissant aucune chance au gardien de Cologne Marvin Schwäbe.

Dans le temps additionnel de la seconde période, Thomas Müller a libéré les 75.000 spectateurs de l'Allianz Arena.

La victoire munichoise est aussi à mettre à l'actif de Sven Ulreich, parfait remplaçant dans les buts du Bayern de Manuel Neuer sauvant son équipe en première période sur une tête de Sargis Adamyan (20e) et sur une mauvaise relance de Upamecano en fin de rencontre dont n'a pas profité Steffen Tigges.

Le succès du Bayern était plus que nécessaire, car la marge de manoeuvre sur la 5e place, première non qualificative pour la prochaine Ligue des champions, s'est considérablement réduite.

Les Munichois conservent leur petit matelas sur le RB Leipzig et le Borussia Dortmund, qui se sont imposés respectivement à domicile contre Wolfsburg (3-0) et à l'extérieur sur la pelouse du Borussia Mönchengladbach (2-1).

Rapidement devant au score grâce à un but de l'Espagnol Dani Olmo, Leipzig s'est facilement imposé, alors que Dortmund, après avoir mené 2-0 a tremblé, réduit à 10 après l'exclusion de Karim Adeyemi à la 55e minute.

Les hommes d'Edin Terzic ont tenu et engrangé de la confiance avant de recevoir l'Atlético Madrid mardi, en quarts retour de la C1, après un revers 2 à 1 au Metropolitano.

Par Thomas BACH / Munich (Allemagne) (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
03H
23H
22H
21H
19H
18H
17H
16H
15H
13H
11H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/