single.php

Tournoi des six nations féminin: les Bleues face à l'Irlande pour une entame en douceur

Le XV de France féminin, revanchard et désireux de couper la route aux favorites anglaises dans la quête du titre, entame samedi l'édition 2024 du Tournoi des six nations avec un match largement à sa portée au Mans contre l'Irlande, balayée l'an dernier 53 à 3.

Michael Bradley - AFP/Archives

Le XV de France féminin, revanchard et désireux de couper la route aux favorites anglaises dans la quête du titre, entame samedi l'édition 2024 du Tournoi des six nations avec un match largement à sa portée au Mans contre l'Irlande, balayée l'an dernier 53 à 3.

Le XV du Trèfle avait terminé la compétition à la dernière place, avec cinq défaites au compteur et 167 points encaissés.

Mais depuis, l'équipe irlandaise, qui alignera samedi plusieurs septistes en cette année olympique, a progressé sous la houlette de son nouvel entraîneur Scott Bemand. Elle s'est même adjugée cet automne le niveau trois -- le plus faible -- du "WXV", cette nouvelle compétition créée par World Rugby afin de faire monter le niveau général du rugby féminin grâce à davantage de rencontres internationales.

Son "objectif N.1", comme l'a confié la troisième ligne Brittany Hogan, est désormais d'atteindre la troisième place de cette édition 2024 afin de sécuriser sa place pour le Mondial-2025 en Angleterre.

Versée pour sa part dans le premier niveau du "WXV" -- aux côtés des meilleures nations mondiales --, la France a effectué un parcours mitigé, remportant sur le fil son match contre les championnes du monde néo-zélandaises (18-17) avant de chuter face à l'Australie (29-20) et le Canada (29-20).

"On espère ne pas refaire les mêmes erreurs pour le Tournoi et arriver avec plus de solutions et de créativité, notamment offensive, a déclaré à l'AFP la centre Gabrielle Vernier. D'autant qu'on a une envie de revanche sur le jeu qu'on a produit lors du +WXV+".

La troisième ligne de la France Charlotte Escudero marque un essai lors du match du Tournoi des six nations contre l'Angleterre à Twickenham, Londres, le 29 avril 2023

La troisième ligne de la France Charlotte Escudero marque un essai lors du match du Tournoi des six nations contre l'Angleterre à Twickenham, Londres, le 29 avril 2023

Glyn KIRK - AFP/Archives

Et ça commence donc contre l'Irlande samedi. Pour la troisième ligne Charlotte Escudero, les Bleues, avant de penser à une éventuelle "finale" contre les Anglaises, ont à cœur de "s'imposer sur ce premier match: c'est important pour nous de bien commencer".

Elles avaient pris la deuxième place du Tournoi derrière l'Angleterre l'an dernier.

Pour s'éviter un "match-piège", les co-sélectionneurs David Ortiz et Gaëlle Mignot ont donc aligné leurs cadres, avec une seule surprise: la titularisation de la jeune (18 ans) ailière Kelly Arbey, qui fêtera sa première sélection au Mans.

Cette première journée verra également la troisième ligne anglaise et capitaine des "Red Roses" Marlie Packer, sacrée joueuse de l'année 2023, fêter sa 100e sélection dimanche à Parme face à l'Italie.

La joueuse des Saracens, internationale depuis 2008, sera accompagnée de deux autres "stars" de la discipline, absentes des terrains depuis la finale du Mondial perdue par l'Angleterre en novembre 2022: la centre Emily Scarratt (108 sél.), longtemps blessée, et la deuxième ligne Abbie Ward, de retour de congé maternité.

. Le programme de la 1re journée

Samedi

(15h15) France - Irlande

(17h45) Pays de Galles - Ecosse

Dimanche

(16h00) Italie - Angleterre

 

AFP / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/