single.php

Rugby à VII: l'effet Dupont continue à Los Angeles, les Bleus en demies

Pour son deuxième tournoi avec l'équipe de France de rugby à VII, Antoine Dupont continue son adaptation express avec quelques coups d'éclat, et les Bleus enchaînent les victoires à Los Angeles sur le circuit mondial.

Patrick T. Fallon - AFP

Pour son deuxième tournoi avec l'équipe de France de rugby à VII, Antoine Dupont continue son adaptation express avec quelques coups d'éclat, et les Bleus enchaînent les victoires à Los Angeles sur le circuit mondial.

Après avoir remporté leur premier match de poule vendredi contre le Canada (24-7), les Français ont dominé la Grande-Bretagne (19-12) samedi matin puis les Etats-Unis en soirée en quarts de finale (14-0).

Emblématique capitaine du XV de France, Antoine Dupont a rejoint le VII pour disputer les Jeux olympiques de Paris (26 juillet - 11 août). Après le tournoi de Vancouver (Canada) la semaine dernière, où les Bleus avaient terminé troisièmes, il continue son apprentissage à Los Angeles.

Antoine Dupont marque un essai lors du match contre le Canada au tournoi de rugby à VII à Los Angeles le 1er mars 2024

Antoine Dupont marque un essai lors du match contre le Canada au tournoi de rugby à VII à Los Angeles le 1er mars 2024

Patrick T. Fallon - AFP

Dupont est désormais titulaire sur les matches majeurs, et a réussi une magnifique journée samedi, en faisant parler son explosivité pour marquer un essai lors du quart, avant de gérer le tempo d'une partie longtemps jouée en infériorité numérique (deux cartons jaune).

Contre les Britanniques dans la matinée, il était rentré en jeu en seconde période et avait régalé le public d'une passe au pied pour un essai en coin de Nelson Epée, son partenaire du Stade Toulousain.

"Ça se fait peu ici, même nous dans notre système on fait très peu de jeu au pied. Quand ça marche tout le monde dit bravo, mais il ne faut pas se louper parce qu'après, le contre peut être fatal", a souri Dupont (27 ans) en zone mixte.

"Chaque fois que je suis sur le terrain je progresse (...) Je continue d'apprendre, de me nourrir, à chaque fois que je suis sur le terrain j'analyse en discutant avec les mecs, je continue de me familiariser avec ce sport."

- "Apprivoiser" -

"Antoine on essaie de l'apprivoiser, il nous surprend toujours", a salué, amusé, son coéquipier Stephen Parez.

"Il tente, ça marche, tant mieux pour l'équipe, on sera toujours derrière lui pour n'importe laquelle de ses initiatives. C'est une autre corde à notre arc, en plus il sait vraiment tout faire, il est impressionnant, on essaie de s'appuyer là dessus pour marquer des essais plus facilement que d'habitude."

Les Français ont rendez-vous dimanche à 14h08 heure locale (23h08 heure de Paris) pour leur demi-finale face à l'Irlande.

Les Bleues ont elles aussi parfaitement lancé leur tournoi par une victoire vendredi face au Japon (35-7) puis un succès samedi sur l'Irlande (21-5), avant de perdre contre l'Australie (17-14). Elles disputeront leur quart de finale dimanche à 10h14 (19h14 heure de Paris) contre le Canada.

Si l'effet Dupont est perceptible sur la pelouse, il n'infuse pas vraiment en tribunes. Presque vides vendredi, les gradins se remplissent péniblement samedi alors que la pluie s'abat sur le Dignity Health Sports Park (sud de la ville), antre du club de "soccer" du Los Angeles Galaxy.

Le nom de Dupont n'évoque rien à la plupart des supporters, mais fait briller les yeux des quelques Français présents, drapeau à la main.

"La passe de Dupont, fantastique, c'est super beau, il n'y a que lui qui peut faire ça. Quand il est rentré ça a changé la physionomie du match", a lancé à l'AFP Pierre Duris, âgé de 58 ans.

Par Robin GREMMEL / Los Angeles (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
17H
15H
14H
13H
11H
10H
09H
07H
04H
00H
Revenir
au direct

À Suivre
/