single.php

Rémi Talès : "Quand on est dans le groupe, on veut y rester"

Par Justin Boche

Rémi Talès "Rémi (Lamerat ndlr) a vu la nouvelle sur son portable et il est venu me le dire, on s'est pris dans les bras, a-t-il confié au micro de Sud Radio. On était très heureux avec Rory (Kockott ndlr) aussi. Ça fait deux ans que j'étais dans le groupe. Et quand on y est, […]

Thumbnail
Rémi Talès

Rémi Talès

"Rémi (Lamerat ndlr) a vu la nouvelle sur son portable et il est venu me le dire, on s'est pris dans les bras, a-t-il confié au micro de Sud Radio. On était très heureux avec Rory (Kockott ndlr) aussi. Ça fait deux ans que j'étais dans le groupe. Et quand on y est, on a envie d'y rester. A moi de faire une grosse préparation, pour rester dans les 31."Une préparation de deux mois attend l'ouvreur castrais, une nouveauté pour lui : "Je ne me suis jamais préparé sur une durée aussi longue. Il va falloir travailler un maximum. Avec l'idée dans la tête d'accrocher le bon wagon."

"Avec Romain Teulet, je m’entraîne à buter régulièrement, pour avoir une nouvelle corde à mon arc"

Une préparation où il va falloir séduire. Car a priori, seulement deux demi d'ouvertures seront retenus. "Il y a quelques années, les journalistes disaient qu'il n'y avait pas de demi d'ouvertures en France, et aujourd'hui il y en a beaucoup. Personne ne s'est affirmé et chacun va avoir à cœur de montrer son meilleur visage pour être dans les 31."Malheureusement pour lui, l'ancien Rochelais n’est pas forcément un buteur de métier. Capacité pourtant recherchée par Philippe Saint-André. Un point faible qu'il avoue travailler beaucoup depuis plusieurs mois : "Avec Romain Teulet, je m’entraîne à buter régulièrement, pour avoir une nouvelle corde à mon arc, pour avoir ce petit truc en plus."

"Je dois beaucoup au club de Castres"

Rémi Tales pour son dernier match à domicile avec Castres

@twitter
Rémi Tales pour son dernier match à domicile avec Castres

Rémi Talès est aussi revenu sur sa saison avec le Castres Olympique. Une saison compliquée où il a fallu se battre pour le maintien : "La saison a été compliquée. On s’est posé pas mal de questions. On se demandait comment s'en sortir. Puis il y a eu ce match à Lyon, où en une demi-heure on a remporté le match. Et au final on a réussi à se sauver, ce qui était inespéré."Un maintien qui a soulagé l'ouvreur Castrais, avant de partir en fin de saison pour le Racing Metro : "Je dois beaucoup au club de Castres. Ils m'ont donné un titre, des sélections en équipe de France. Laisser le club en Top 14 me permet de partir au Racing l’esprit libre."

"Je vais aller voir la finale à Toulouse en tant que premier supporter de Mont-de-Marsan"

Un départ qu'il a annoncé durant l'automne. Une annonce précoce, qui a peut-être influencé ses performances : "J'ai annoncé très tôt mon intention de partir, pour que le club ait le temps de se retourner. Certains m'ont visé, alors que j'ai fait ça par franchise envers le club. Il faut dire aussi qu'on jouait moins bien, alors je m’inquiétaits pour l'équipe de France."Natif de Mont-de-Marsan, Rémi Talès a toujours le cœur jaune et noir. Un cœur qui va battre ce week-end durant la finale de Pro D2 : "Je vais aller voir la finale à Toulouse en tant que premier supporter de Mont-de-Marsan. Ils sont logiquement favoris dans cette finale." Un Rémi Talès supporter, avant d'être adversaire l'an prochain ? Qui Sait ?

L'info en continu
18H
17H
16H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/