single.php

"Antoine Dupont est un joueur d'exception" pour Jérôme Daret (entraîneur de France 7)

Par Clément Combes

Tout juste vainqueur de tournoi de Los Angeles, l'entraîneur de l'équipe de France de rugby à 7 Jérôme Daret était invité d'Au Coeur de la Mêlée : Le Mag. La victoire et la suite de la saison, l'impact d'Antoine Dupont sur le groupe, les Jeux olympiques de Paris 2024 : le Landais d'origine a tout abordé, toujours avec la même franchise.

Antoine Dupont, France 7 Los Angeles, Dupont France 7

Vous courriez après cette victoire depuis 2005. Est-ce que ça peut être un déclic pour l'équipe de France ?

J.D : On l'espère. On cherchait l'or pour envoyer un bon signal à tous nos adversaires. Je crois que c'est chose faite. C'était très important sur l'année olympique d'arriver à atteindre cet objectif-là. Ça n'est qu'une étape, un pic : on a besoin de consolider ça, le plus dur reste à venir. Quand on réussit à gagner une fois, il faut réussir à rééditer l'exploit, amener de la consistance. Ça va être le gros chantier maintenant parce qu'on n'a pas l'habitude. Il va falloir assumer et surtout garder de l'humilité parce que le rugby à 7 vous rattrape toujours.

 

Rugby à 7: les Bleus d'Antoine Dupont remportent le tournoi de Los Angeles, leur premier titre sur le circuit mondial depuis 2005.
L'équipe de France masculine de rugby à 7 vainqueure du tournoi de Los Angeles, 5e étape du circuit mondial.

 

Qu'avez-vous ressenti face aux contre-performances des nations majeures du 7 mondial, la Nouvelle-Zélande ou les Fidji ?

J.D : Le niveau global est relevé et très homogène. Déjà l'année dernière les nations qui voulaient postuler à la médaille olympique commençaient à se montrer. Je pense à l'Espagne, l'Uruguay, le Japon ou le Kenya. Ce sport et son exigence sont incroyables au sens où tout le monde peut battre tout le monde. Le résultat n'est pas forcément la conséquence du travail fourni à l'instant T. Tout le monde travaille dur, il va falloir s'habituer à ça. World Rugby voulait de la dramaturgie avec le nouveau format lancé cette année. Quand on voit le dernier carré à Los Angeles avec que des européens, ce n'est jamais arrivé auparavant. Tant mieux, ça amène de la nouveauté et du piment dans le paysage du rugby mondial, en plus d'ouvrir les portes à des nations qui espèrent grandir et accéder à ce niveau.

 

Rugby à 7 : Les Bleus d'Antoine Dupont remportent le tournoi de Los Angeles | Atlantico.fr
Antoine Dupont tout sourire et médaille autour du cou après la victoire.

 

Est-ce que vous arrivez à mesurer l'impact psychologique qu'a Antoine Dupont sur les autres joueurs du groupe ?

J.D : Antoine Dupont est un joueur d'exception, tout le monde le sait. Il impacte forcément l'équipe de manière positive. Il impacte aussi les adversaires et les arbitres, donc c'est tout bénef. Quelque part il a aussi un impact sur les médias puisque vous avez mis en lumière la discipline grâce à son arrivée. Mais c'est génial. C'est une belle opportunité avec tout ce que ça va amener dans la progression de l'équipe. Tout ça est nouveau pour nous. Antoine amène peut-être ce liant, je ne sais pas encore comment le définir. Y'avait de la puissance et d'autres qualités dans ce groupe. On avait fait pas de belles performances la saison dernière avec six demi-finales, quatre médailles. Il n'y avait pas eu l'or, mais là on a eu ce petit plus. J'espère que ce petit plus va nous servir durablement.

Y'a-t-il une forme de pression désormais en vue des Jeux olympiques ?

J.D : On va disputer les Jeux olympiques à Paris, c'est quelque chose d'incroyable et d'extrêmement puissant. On va représenter la France. Il y a tout un écosystème qui se construit avec les clubs, la Fédération, l'Agence nationale du sport. La Ligue Nationale de Rugby contribue aussi à faire grandir l'équipe de France à 7, et c'est super.

 

Retrouvez l'entretien en intégralité sur YouTube :

L'info en continu
00H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/