Yves Carra : "attention au terme 'voiture propre'"

Yves Carra, porte-parole de l'Automobile Club Association, était l'invité de Jean-Marie Bordry dans "Les vraies voix" le 30 juillet 2021 sur Sud Radio.

Yves Carra, invité de Jean-Marie Bordry dans "Les vraies voix" sur Sud Radio.

Un récent sondage Ipsos révélait qu’un Français sur deux se donnait cinq ans pour réduire son impact environnemental dans ses déplacements, et un sur trois faisait de même pour opter pour un véhicule qui pollue moins (hybride ou électrique).

 

Yves Carra : "si des voitures électriques sont rechargées à l’électricité issue du charbon, c’est nul"

La production de voitures, peut-elle suivre ? "Il faut sortir de cette idée que l’électrique remplacera à 100% le thermique. C’est une erreur fondamentale. Il y a un mix énergétique. D’ailleurs notre ministre, Jean-Baptiste Djebbari, a dit il y a quelques jours dans une conférence de presse que notre pays était pour un hybride rechargeable ou classique. Ce n’est pas pour ou contre l’électrique. Il y aura de l’hydrogène, de l’électrique, du biogaz, du carburant de synthèse…

 


Attention cependant au terme ‘voiture propre’. Parce qu’une voiture électrique n’engendre pas d’émissions, mais il y a une pollution quelque part pour la fabriquer. Et puis, cette question, surtout en Chine : comment fabriquer l’électricité ? En France on s’en sort très bien avec le nucléaire, en Chine vous avez 1.000 centrales à charbon, et ils prévoient d’en ouvrir 600. Si des voitures électriques sont rechargées à l’électricité issue du charbon, c’est nul", a déclaré Yves Carra.

"80% des personnes qui rechargeaient leur voiture n’étaient pas des Français"

La voiture électrique, est-elle adaptée aux grandes distances ? Oui, estime Yves Carra. Même s’il y a un petit surcoût, il est finalement faible. "Un Paris-Bordeaux ou l’île d’Oléron, c’est 4 ou 5 euros de plus, le temps de s’arrêter de recharger." Les vrais problèmes, c’est l’autonomie de ces voitures et les stations de recharge. "Je fais chaque mois près de 6.000 km sur les routes du sud de la France. Et ce mois-ci j’ai fait plus de 6.000 km en hybride rechargeable. Je me suis arrêté sur des aires d’autoroute, j’ai rechargé dans de petits villages et j’ai beaucoup discuté avec des personnes qui ont des voitures électriques. Il ressort qu’à l’usage, l’autonomie d’une voiture électrique n’est que de 60% par rapport à ce qui est annoncé par le constructeur. Parce que vous ne prenez jamais le risque d’arriver à une station de recharge la batterie vide, avant chaque recharge il vous reste 10-20%.

 


En plus, 80% des personnes qui rechargeaient leur voiture n’étaient pas des Français. N’oublions pas que la France est un pays de passage, que toute l’Europe du nord traverse la France. Il nous faut donc non seulement un réseau pour permettre à tous les Français de recharger leur voiture, mais aussi un réseau surdimensionné pour accueillir tous les touristes qui traversent la France."


Cliquez ici pour écouter "Les vraies voix" avec Jean-Marie Bordry
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !