Voyages en avion : faut-il généraliser les tests antigéniques ?

Valérie Bonned, secrétaire générale des Entreprises du Voyage, était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 14 octobre. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Une femme passe un test PCR pour savoir si elle a le coronavirus, dans un laboratoire médical de Paris, le 4 septembre 2020 (Christophe ARCHAMBAULT - AFP/Archives)

Pour enfin recommencer à voyager en avion, faut-il généraliser les tests antigéniques ? Toujours avec un prélèvement via le nez, le résultat tombe en seulement une demi-heure.

 

"Cela fait à peu près sept mois que personne ne prend l’avion ou ne voyage"

Pourquoi les réclamer ? "Tout simplement parce que cela fait à peu près sept mois que personne ne prend l’avion ou ne voyage, du fait du confinement, de l’incertitude sur les ouvertures de frontières", explique Valérie Boned, secrétaire générale des Entreprises du Voyage. "Aujourd’hui, les frontières sont ouvertes. Il y a peu d’endroits où l’on n’a pas le droit d’aller. Seulement, il y a des demandes de tests PCR avant de prendre l’avion, juste impossibles à réaliser dans les temps, à cause de l’encombrement des laboratoires, et des délais pour avoir les résultats."

"Avec les test antigéniques, on a un résultat en 30 minutes, et ils sont quasiment aussi fiables que les tests PCR", précise Valérie Boned. Vous les faites sur place, cela ne part pas dans un laboratoire. Jean Castex nous a dit qu’il supportait notre idée, et la Haute Autorité de Santé a donné un avis favorable. Il nous faut une décision du gouvernement pour que cela puisse être déployé. Ces tests sont déjà présents à Rome, Milan, Francfort, Londres… Cela marche bien, cela ne remplace pas les gestes barrière, mais intègre le fait que le virus existe, et le fait de se faire tester avant de prendre l’avion."

 

Une décision politique à prendre

Ces tests sont-ils disponibles, alors qu’ils avaient été annoncés pour fin octobre ? "Nous en sommes au milieu d’octobre. Il est temps que les décisions soient prises et mises en application. La Haute Autorité de Santé a donné un avis favorable vendredi dernier. Il faut que la décision politique soit prise, insiste la secrétaire générale des Entreprises du Voyage. Toute l’industrie aéronautique, les aéroports, les Tour opérateurs sont paralysés, à cause de cet empêchement de voyager qui va au-dessus de l’envie. Donnons les moyens de fluidifier un peu, voilà notre demande."

Les vacances de la Toussaint approchent."Pour être honnête, nous n’avons pas de réservations pour prendre l’avion. On est tourné sur la France pour prendre des vacances. Mais il y a d’autres pays, en Europe, en Tunisie, et les Français réservent en dernière minute. Plus le test sera rapide, plus ce sera efficace pour ceux qui veulent partir."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.



Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !