single.php

Vaucluse : en arrêt maladie et... assistante parlementaire en même temps ?

Par Benjamin Jeanjean

En plein débat public autour de la transparence et du rôle des collaborateurs parlementaires, France Bleu annonce qu’une enquête administrative a été lancée dans le Vaucluse dans le cadre d’une affaire de double emploi supposé.

Thumbnail

Entre les soupçons d’emplois fictifs de Penelope Fillon, l’affaire des assistants parlementaires du Front national au Parlement européen ou encore les soupçons d’apologie du terrorisme contre l'assistant d’un sénateur socialiste, les collaborateurs parlementaires sont sous le feu des projecteurs actuellement en France. Alors que l’Assemblée nationale a récemment publié sur son site Internet la liste des collaborateurs de chacun des 577 députés de l’hémicycle, une nouvelle "affaire" vient d’être révélée par France Bleu Vaucluse.

Une députée emploie sa nièce… en arrêt maladie depuis deux ans

Ainsi, la radio explique que depuis deux ans, une salariée de Mistral Habitat (Vaucluse), ne travaille plus suite à un arrêt maladie. Or, le nom de cette salariée, Valérie Franco, apparaît dans la liste de l’Assemblée nationale en tant que collaboratrice de Michèle Fournier-Armand, députée PS de la première circonscription du Vaucluse, ancienne président de Mistral Habitat et accessoirement tante de Valérie Franco. Alors que l’arrêt maladie de Mme Franco a été prononcé peu après l’alternance politique locale et donc le changement à la tête de Mistral Habitat, l’actuel président de l’office public a demandé l’ouverture d’une enquête. "Depuis quand a-t-elle ce double emploi ? Est-ce que cette activité est accessoire ? Je me pose toutes sortes de questions aujourd’hui, et je vais attendre les résultats de l’enquête administrative, parce que je ne laisserai pas passer ça le cas échéant", a-t-il confié à France Bleu Vaucluse.

Deux heures hebdomadaires payées 200 euros nets par mois ?

De son côté, la députée socialiste Michèle Fournier-Armand a tenté d’éclaircir la situation. "Ce ne sont que quelques courriers confidentiels, que deux heures par semaine. J’ai donc pris ma nièce, qui est secrétaire pour ces deux heures-là. Le salaire est de 200 euros nets par mois", a-t-elle confié. Alors que l’enquête devra déterminer si cette situation est totalement légale, France Bleu Vaucluse affirme que Valérie Franco continue de percevoir un salaire chez Mistral Habitat.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
13H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/