Un label "Cités éducatives" pour les quartiers défavorisés  

Gilles Poux, maire communiste de La Courneuve était interviewé dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 5 Septembre. “Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Thumbnail
Un plan pour 60 cités défavorisées.

C’est un dispositif lancé aujourd’hui par les ministres de la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, et de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer : le gouvernement labellise 60 Cités Éducatives dans les quartiers défavorisés. Décryptage du dispositif par Gilles Poux, maire communiste de La Courneuve.

 

Des moyens supplémentaires, pour quoi faire ?

La Courneuve fait partie des territoires éligibles au nouveau label "Cités éducatives" initié en cette rentrée par le gouvernement. Quel est l’intérêt de présenter sa candidature à ce label ? "On regrette de toujours être un peu dans une politique d’exception pour des territoires fragilisés, confie le maire communiste de La Courneuve. Nous avions déjà engagé un projet éducatif, et nous pensions que c’était l’occasion de renforcer nos actions, et avoir des moyens supplémentaires".

Où iraient ces moyens supplémentaires ? "Nous allons, si nous sommes choisis, avoir des moyens pour renforcer l’accompagnement individuel des élèves, des familles, pour travailler sur les questions d’alphabétisation, explique Gilles Poux. L’éducation, c’est bien sûr l’école, mais aussi les parents. Il faut aussi prendre des mesures contre le décrochage scolaire pour éviter d’avoir autant d’enfants qui sortent sans diplôme, comme c’est le cas dans notre ville".

La sécurité, pas un problème

Rien sur le renforcement de la sécurité ? "Le problème fondamental qu’on a n’est pas là. Ce sont des problèmes ponctuels, estime le maire de La Courneuve. J’ai 5.500 enfants en école élémentaire, les parents m’interpellent sur les professeurs, les dédoublements… L’école est encore aujourd’hui perçue comme un socle fondamental de notre République. Aujourd’hui, on aura la réponse si l’on est sélectionné, avant d’être reçu chez le préfet le 10 septembre prochain".

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !