Trois millions de Français souffrent de dépression

Perte de plaisir, profonde tristesse, idées noires… Trois millions de Français souffrent de dépression dont la journée mondiale est le 21 octobre.

Thumbnail
Un Français sur cinq est ou sera victime de dépression. 

Fléau des temps modernes, la dépression est un mal qui touche en grande majorité les femmes, qui représentent 70% des malades.

 

Deux d’entres elles ont accepté de confier leur mal-être. Reportage Sud Radio de Lionel Maillet

 

Tenir le coup avec l'aide des antidépresseurs

Cela n’allait déjà pas très bien à cause de problèmes de santé ; la mort de son fils de 24 ans dans un accident de voiture a plongé Béatrice dans une profonde dépression. Cela fait maintenant deux ans qu’elle passe ses journées enfermée à la maison : " je n’ai plus l’impression de vivre. Je n’ai plus de projets, de passions. Je sais qu’un jour je basculerai, mais ne sais pas ce qui me fera basculer".

Pour tenter de refaire surface, Anne-Lise va voir un psychiatre et prend des antidépresseurs. Des aides précieuses car, après plus de trente ans de mariage, elle a découvert que son mari l’a trompée et a divorcé. Elle se bat depuis deux ans contre la maladie et s’aide d’antidépresseurs : "Tu n’arrives plus à avancer, tu arrives chez toi, tu as envie de te coucher. Tu vois tout en noir, tu n’as plus envie d’allumer la lumière, d’aller travailler… Tu n’as même plus envie de te laver. Le psy te conseille des cachets. Cela n’évacue pas ton problème, mais cela aide à surmonter tes problèmes, à essayer de reprendre le dessus. J’en prends depuis septembre dernier. Maintenant, si je les arrête, je ne sais pas comment je vais être…"

Apprendre à se sevrer

Si la consommation d’antidépresseurs est en baisse, la France demeure tout de même le troisième pays européen à consommer le plus d’hypnotiques. Des somnifères qui ne sont pas sans danger, précise Stéphane Pichon, qui préside l’ordre des pharmaciens de la région Paca : "Le manque de sommeil fait partie de la dépression, mais il faut accepter le fait d’avoir une insomnie un, deux ou trois jours. Des gens relativement jeunes, trente ou quarante ans, qui, après, vont devoir en prendre pendant toute leur vie. Là, il faut vraiment s’habituer à se sevrer".

D’après la Fondation Pierre Déniker, qui œuvre pour la santé mentale, un Français sur cinq est ou sera victime de dépression. Elle conduit chaque année 6.000 personnes à mettre fin à leurs jours.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !