Tirs de mortiers dans Paris : "D'habitude c'est le soir, et là c'était dans l'après-midi !"

Ces derniers jours, des bandes de jeunes se sont affrontées en pleine journée dans les rues du 19e arrondissement de Paris. Des batailles rangées et des échanges de tirs de mortiers d’artifices, jusque dans un square où jouaient des enfants. Sur place les habitants n’en peuvent plus.

Des bandes rivales se sont affrontées à coups de mortiers d'artifices dans le quartier de Belleville, dans le 19e arrondissement de Paris. © AFP

Reportage de Martin Juret pour Sud Radio

 

"C'est toujours les mêmes, ils habitent tous dans le quartier, tout le monde les connaît !"

Des détonations suivies d’éclairs en plein milieu d’un square : la scène filmée par Sophie, qui habite juste au-dessus du square, s’est déroulée vendredi  11 septembre dans un jardin du 19e arrondissement de la capitale. "J'ai vu d'un seul coup des bandes s'affronter, certaines descendaient la rue et d'autres la remontaient, en se tirant des mortiers d'artifices raconte-t-elle. J'ai halluciné, parce que d'habitude c'est le soir, et là c'était dans l'après-midi, les enfants étaient sortis de l'école..."

Sophie confie très mal dormir depuis ce jour-là, "parce que le lendemain, il y a eu la même chose, dans une rue où il y a une école. Ça veut dire que n'importe qui, une personne âgée, un enfant, peut se prendre dans la journée un feu d'artifice, ça peut être super dangereux..."

 

"C'était vraiment phénoménal ! Il y en avait partout, ils visaient carrément les gens s'indigne Patrick, qui a assisté incrédule à cet affrontement. C'est scandaleux ! C'est très dangereux, surtout qu'il y avait des enfants autour. C'est toujours les mêmes, ils habitent tous dans le quartier, tout le monde les connaît !" déplore-t-il.

 

"Ils ne se rendent pas compte de la dangerosité de ce qu'ils font"

Deux bandes qui s’affrontent avec des feux d’artifices entre les poussettes et des enfants paniqués... Pour Adeline, qui habite juste à côté, plus que des caïds, se sont surtout des jeunes inconscients du quartier : "la moitié des gamins qui étaient dans le square sont leurs petits-frères ou leurs petites-soeurs estime-t-elle. Ils ne se rendent pas compte de la dangerosité de ce qu'ils font... Le jour où il y aura un accident, où l'un d'entre eux se fera arracher une main, peut-être qu'ils se rendront compte de leur bêtise..."

Ces engins pyrotechniques sont loin d’être anodins et peuvent causer de sérieuses blessures : "ce sont des feux d'artifices qu'on trouve très facilement dans les magasins ou sur internet explique Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie Officier. Ils sont faits pour tirer en l'air, mais à partir du moment où vous faites des tirs tendus, vous lancez un projectile, incandescent et qui brûle... Dans un square avec des enfants, c'est encore plus dangereux".

Pour l’instant, suite à ces affrontements, aucune interpellation n’a été réalisée.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !