Tauromachie : le sondage qui montre la défiance grandissante envers la corrida

Une corrida à Madrid, en avril 2017 (©ALBERTO SIMON - AFP)
Une corrida à Madrid, en avril 2017 (©ALBERTO SIMON - AFP)

Un sondage Ifop commandé par l’Alliance anticorrida indique que 75% des habitants des dix départements français qui organisent des corridas avec mise à mort de taureaux sont opposés à cette pratique.

Et l’on reparle de la corrida, thème ô combien clivant au sein de la population, notamment dans le sud de la France où cette pratique culturelle fait régulièrement parler. Ainsi, l’Alliance anticorrida vient de publier un sondage Ifop indiquant que 75% des habitants des départements concernés (Aude, Bouches-du-Rhône, Gard, Gers, Gironde, Hérault, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées et Pyrénées-Orientales) sont défavorables aux corridas avec pique, banderilles et mise à mort des taureaux. Un résultat qui, selon l'Alliance anticorrida, montre que "l'attachement à la corrida dans des départements dits de tradition taurine n'est qu'un mensonge", alors que la Feria de Pâques à Arles débute ce vendredi 14 avril.

91% des 18-24 ans opposés aux corridas avec mise à mort

Par ailleurs, 84% des personnes interrogés approuveraient une interdiction d’assister à ce type de spectacle aux enfants de moins de 14 ans. L'attribution de subventions publiques aux écoles de tauromachie et aux organisateurs de corrida est également désapprouvée (73% contre, 27% favorables). L'Ifop note par ailleurs que "les femmes et les plus jeunes sont plus sensibles à ce sujet", avec 83% des femmes et 91% des 18-24 ans opposés aux corridas avec mise à mort. Un constat salué par l’Alliance anticorrida qui estime que "l'espoir réside dans la jeune génération, désormais hermétique à la barbarie des arènes".

Vos réponses pour cet article
Vous devez être connecté pour réagir
Les rubriques Sudradio