Son locataire ne veut pas quitter sa maison, elle vit dans un camping-car

Sa maison est occupée, elle est obligée de vivre dans son camping-car depuis le 1er mars. Solange Freu, propriétaire d’une maison occupée sans droit ni titre à Coursan (Aude), était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 26 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

L'étonnante affaire Air Cocaïne revient devant la justice en appel. (Photo : Pixabay).

"Il doit plus de 30.000 euros de loyers"

Elle est propriétaire d’une petite maison à Coursan, dans l’Aude. Mais cette maison est occupée par un locataire qui ne paie pas ses loyers, et elle ne peut pas la récupérer. "Cette personne n’est pas un squatter, c’est un locataire, précise Solange Freu. Malgré le congé que je lui ai donné dans les temps et les règles de l’art, il n’a pas voulu partir. Il ne veut pas quitter cette maison au motif qu’il ne partira que quand il aura trouvé un autre logement."

"En plus, non content de ne pas avoir respecté le congé, ce locataire me doit plus de 30.000 euros de loyers. Malgré cela, il n’a pas voulu partir à l’amiable. Maintenant, je suis obligée de saisir la justice, et les délais sont très longs. J’étais moi même locataire. Comme j’ai rendu mon appartement le 1er mars, j’ai dû louer un camping car et je dors devant ma maison. Mon locataire, lui, est bien au chaud."

"Scandaleux que ce soit aussi long"

Solange Freu a pourtant tout tenté à l’amiable pour récupérer cette maison de quatre chambres avec piscine. "Il a fait une demande de logement social, je ne sais pas où elle en est. Il peut le refuser, car il demande un logement assez grand. On se croise le matin et le soir quand je pars au travail et quand je rentre. J’ai même tenté une conciliation avant la fin du bail, pour lui proposer de ne jamais régler ses loyers : il a refusé."

"Un procès est prévu au mois de mai, s’il n’est pas renvoyé par la partie adverse, explique la propriétaire de ce bien. Mon principal cheval de bataille est de récupérer ma maison. Le paiement des loyers, c’est difficile, car c’est quelqu’un de difficilement solvable. Je trouve scandaleux que ce soit aussi long. Seul un juge peut expulser un locataire qui ne paie pas ou ne respecte pas un congé. Six mois de préavis, c’est largement suffisant, d’autant plus quand on ne paie pas ses loyers depuis plus de trois ans."

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !