Soldats tués au Mali : "ils sont tous des héros au quotidien, malheureusement certains tombent"

Après le choc, l'heure est désormais au deuil et au recueillement. Un hommage national sera rendu le 2 décembre pour les treize soldats français morts au combat lors d'une collision d'hélicoptères au Mali. La cérémonie sera présidée par le chef de l'État et se déroulera de 15h à 17h devant 2.500 personnes dans la cour d'honneur des Invalides à Paris, pour saluer la mémoire des militaires, dont les treize cercueils seront disposés dans la cour. Sept de ces militaires étaient de Pau, du 5ème Régiment d’Hélicoptères de Combat. Leur mort a profondément touché la population. Christine Bouillot de Sud Radio est allée à leur rencontre.

Soldats tués au Mali : l'hommage national se déroulera dans la cour d'honneur des Invalides, de 15h à 17h. AFP

"On ne peut être que peiné et effondré dès qu'un de nos camarades tombe"

Depuis une semaine, un livre de condoléances est ouvert devant les grilles de la mairie de Pau. Les Palois, comme Géraldine, viennent y déposer leurs messages : "personnellement, je ne connaissais personne, mais ils se battent pour notre pays chaque jour, pour notre liberté, pour nous tous", confie-t-elle très émue au micro de Christine Bouillot de Sud Radio.

 

Plus grande base d'hélicoptères de combat d'Europe avec ses 900 hommes, on peut dire qu'à Pau, tout le monde a un lien avec le 5ème RHC, comme Éric, ancien militaire, et dont le fils appartient au régiment. "Pendant toutes mes missions, j'ai été aidé, transporté par le 5ème RHC, raconte-t-il, je ne peux pas oublier. C'est une grande famille. On ne peut être que peiné et effondré dès qu'un de nos camarades tombe".

 

"Ils sont tous des héros au quotidien, malheureusement certains tombent"

"On ne peut pas comprendre l'abnégation qui est la leur, ajoute Eric. Les mots engagement, valeurs, qu'ils défendent au quotidien et qui sont parfois très désuets, ont une résonance particulière dans leur esprit. Ils sont tous des héros au quotidien, malheureusement certains tombent et c'est une catastrophe pour toutes les familles", regrette-t-il.

 

 

"Si nous vivons heureux aujourd'hui dans notre pays, c'est parce qu'il y a des militaires qui se battent tous les jours, aux quatre coins du monde pour défendre ces valeurs-là et pour que nous puissions continuer à être heureux".

Une délégation de Palois sera aux Invalides pour l'hommage national : des militaires du régiment, mais aussi des écoliers. "Ça me semble tout à fait normal, ils sont morts pour la France", explique Marie, très fière que ces soldats soient maintenant honorés par l'ensemble de la Nation.

Après l'hommage aux Invalides, une autre cérémonie est prévue mardi 3 décembre à Pau, dans l'enceinte du régiment.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !